D'amour et d'eau fraiche

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Isabelle CZAJKA
Acteurs :
  Pio Marmai, Anaïs Demoustier, Laurent Poitrenaux, …
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  18/08/2010
Titre original :
  D’amour et d’eau fraiche
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2010
  93 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Julie, 23 ans, n’en peut plus des jobs humiliants, des stages et de la précarité. Au cours d’un énième entretien d’embauche, elle rencontre ben qui, lui, a choisit un autre chemin : vivre au jour le jour de petits trafics. Un film juste et sensible sur le chômage des jeunes et leurs rêves.
.O.

Xavier
@

.O.
25/10/2010
Un film parlant de la vie des jeunes qui rentrent dans la vie active et qui galèrent ? Voyons voir le résultat :o)

Coté casting, on retrouve Pio Marmaï qui illuminait "Le premier jour du reste de ta vie"... il ne réédite pas sa performance, la faute à son rôle joué en mode "Romain Duris aurait fait pareil" qui m'a vité gonflé. En face, Anaïs Demoustier est plus convaincante mais elle n'est pas vraiment aidée par un scénario qui enfile les situations attendues pour une démonstration assez peu convaincante.

En effet, le film nous sort quelques sentances du type : "pour gagner peu il faut travailler beaucoup, pour gagner beaucoup il ne faut pas travailler du tout" pour le travail ou encore un amusant "tu cherches un homme qui se fiche de tout mais qui s'occupe de tout" lancé par Marmaï à Demoustier et qui, pour le coup, fait mouche.

J'attendais bien plus de ce film, peut-être une illustration de toutes ces petites phrases entendues ça et là du type "mais pourquoi vous voulez qu'il travaille à l'école, il gagnera plus en une journée que vous en un mois si il fait des combines"... ces fameuses combines et la vie qui va avec... voilà ce que j'attendais car, comme je le répète à Nicole qui est régulièrement enquiquinées par des voisins qui se foutent de tout et de tout le monde et qui profitent d'une justice debordée qui laisse couler, au moins "elle, elle peut se regarder dans la glace et quand son fils lui demande conseil, il peut croire en ce qu'elle dit".

Finalement je me suis peut-etre fait mon film à la place du film, ce qui explique le décalage dans mon avis et celui de "Première" et "Ciné Live"... si vous aimez les films pas trop méchant, "d'amour et d'eau fraiche" vous satisfera... si vous attendez un peu de réalisme et une reflexion un peu plus poussée, vous risquez par contre d'être déçu.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
La cinéaste scrute avec acuité et une froideur décalée souvent drôle la jungle du travail en 2010. De la chronique sociale acide, le film bifurque ensuite vers le polar sentimental. Les gazouillis champêtres de Julie avec un truand charmeur et décontracté (Pio Marmaï, topissime) donnent lieu à des scènes merveilleusement solaires. Seule la cavale finale s'égare dans les sentiers battus, n'atténuant cependant pas la force d'un récit incisif et d'une justesse éblouissante.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil