Copacabana

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Marc FITOUSSI
Acteurs :
  Isabelle Huppert , Lolita Chammah , Aure Atika, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  07/07/2010
Titre original :
  Copacabana
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2010
  76 / 123

Résumé :
.O

xx
.O
Babou est licenciée et sa fille lui annonce qu'elle ne veut pas d'elle à son mariage : deux coups durs pour cette femme indépendante, sans soucis de réussite sociale. Décidée à reconquérir l'affection de sa fille, elle tente de se ranger... Une mère, sa fille et une histoire de résistances aux normes.
.O.

Xavier
@

.O.
15/07/2010
J'avais entendu de très bonnes critiques sur le film et j'aime beaucoup Isabelle Huppert je suis donc parti confiant pour un film au sujet un peu casse-gueule quand on connait le casting : une fille qui a honte de sa mère et lui demande de ne pas venir à son mariage ? voyons voir ce que ça va donner... surtout quand les deux personnages principaux sont "mère et fille" dans le civil.

Le résultat est assez décevant, la faute à une idée originale assez mal developpée et une partie en Belgique beaucoup trop caricaturale à mon gout. Le "concours des vendeurs" ou la plus "naÎve" gagne grace au conseil d'une copine croisé dans la rue... ça fait un peu "Isabelle au pays des bisounours" non ? les personnages secondaires sont traité de manière trop "simple", la relation "mère-fille" étant vraiment le seul intérêt du réalisateur qui réussit quelques jolis moments qui sauvent son film.

Bref, rien de sensationnel à se mettre sous la dent sauf un casting qui tient la baraque, avec Aure atika que l'on voit trop rarement au cinéma, Isabelle Hupert un peu trop en mode "pilotage automatique" à mon gout et Lolita Chammah assez naturelle dans un rôle pas facile. Ce n'est pas assez à mon gout et le film n'aura pas la moyenne... alors qu'il y avait pourtant une bonne idée de départ : dommage :-s
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
La névrosée oisive et rejetée par sa fille frôle la caricature. Du moins lors des vingt premières minutes. Puis elle s'en va vendre des apparts en multipropriété à Ostende, en Belgique, et le portrait s'affine, tout en excentricités et en mélancolie. Le film est à son image, libre, imprévisible,touchant, et débouche sur des situations parfois hilarantes. En suivant cette mère délurée qui cherche à se normaliser, Fitoussi glisse sur le terrain social et dénonce, avec une finesse narquoise, un monde du travail cynique et gangrené par la rentabilité à tous crins. La bonne surprise du mois.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil