Tellement proches

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Eric TOLEDANO et Olivier NAKACHE
Acteurs :
  Vincent Elbaz, Isabelle Carré, François-Xavier Demaison, Audrey Dana, Omar Sy, Joséphine De Meaux …
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  17/06/2009
Titre original :
  Tellement proches
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2009
  53 / 111

Résumé :
.O

xx
.O
Comment supporter une fois encore le dîner hebdomadaire chez son beau-frère, ses insupportables belles-sœurs, les enfants bruyants et casse-pieds ? Sans boulot, Alain peine à accepter sa vie et les autres. A travers une réunion familiale cauchemardesque, les réalisateurs de « nos jours heureux » s’attaquent à la famille, un lieu d’attraction fatale !
.O.

Xavier
@ @

.O.

Un casting 4 étoiles pour une comédie qui m’a parfois laissé perplexe devant le nombre de clichés véhiculés. Oui, c’est « pour rire » mais je ne pense pas qu’en 2009 un running gag sur le fait qu’Omar soit médecin et non brancardier ou aide soignant (car il est noir de peau) puisse marcher tout au long du film, ou plein d’autres situations du même genre (que je ne dévoilerai pas sinon je vais vous raconter tout le film).

Cette tranche de vie côté famille ne m’a pas convaincu et c’est dans les situations « autres » que je me suis le plus amusé, notamment avec François-Xavier Demaison excellent en avocat exerçant dans des conditions assez éloignées de ce qui le faisait rêver lorsqu’il s’était engagé dans cette voie !

Côté casting, on a également Vincent Elbaz qui assure le service habituel avec encore une fois ce rôle d’adulte qui n’assume pas ses responsabilités, Isabelle Carré qui est toujours aussi sympathique, Omar qui lui aussi ne change que peu de registre, etc…

Enfin, ça sent le film fait sur des « valeurs sûres » et du coup ça manque de fraicheur… il y a bien quelques situations amusantes mais le plus souvent on sent venir ce qui va se passer à l’écran, et les pseudos « contre-pieds » sont vite anticipés.

Bref, « Tellement proches » est une petite comédie qui ne révolutionnera pas le genre : ça se regarde comme un petit film d’été pour passer un moment agréable… donc la note sera aux alentours de la moyenne mais je ne sais pas encore dans quel sens.
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Sur une histoire toute simple, les réalisateurs (dé)tricotent une étude de mœurs qui débute comme une farce brillante avant de basculer dans la comédie dramatique. Les genres semblent cousins, mais la rupture est nette, qui confère au film une facture volontairement bancale, conforme à l’incertitude des surprises de l’existence.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil