Micmacs à tire-larigot

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jean-Pierre JEUNET
Acteurs :
  Dany Boon, André Dussollier, Nicolas Marié, ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  28/10/2009
Titre original :
  Micmacs à tire-larigot
 
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2009
  95 / 111

Résumé :
.O

xx
.O
Une mine qui explose au coeur du désert marocain et, des années plus tard, une balle perdue qui vient se loger dans son cerveau... Bazil n'a pas beaucoup de chance avec les armes. La première l'a rendu orphelin, la deuxième peut le faire mourir subitement à tout instant. A sa sortie de l'hôpital, Bazil se retrouve à la rue. Par chance, ce doux rêveur, à l'inspiration débordante, est recueilli par une bande de truculents chiffonniers aux aspirations et aux talents aussi divers qu'inattendus, vivant dans une véritable caverne d'Ali-Baba : Remington, Calculette, Fracasse, Placard, la Môme Caoutchouc, Petit Pierre et Tambouille. Un jour, en passant devant deux bâtiments imposants, Bazil reconnaît le sigle des deux fabricants d'armes qui ont causé ses malheurs. Aidé par sa bande d'hurluberlus, il décide de se venger. Seuls contre tous, petits malins contre grands industriels cyniques, nos chiffonniers rejouent, avec une imagination et une fantaisie dignes de Bibi Fricotin et de Buster Keaton, le combat de David et Goliath... (AC)
.O.

Xavier
@

.O.
28/10/2009
J'aime beaucoup le Jean-Pierre jeunet d' "Amelie poulain", moins celui d' "Un long dimanche de fiançaille" et... pas du tout celui de "Mic-mac à tire larigot". La faute au manque d'originalité de ce dernier qui ressemble à une copie bien fade du premier avec des personnages moins intéressants, un scenario moins travaillé et des petites trouvailles visuelles qui peinent à s'imposer en douceur au milieu de tout cela.

Il faut dire que l'histoire de cette équipe de "petites gens" qui vie en marge de la société mais va donner une leçon aux "puissants" en utilisant les moyens du bord est déjà vue (J'ai pensée à "La très très grande entreprise" pendant une bonne partie du film, mais vous pouvez prendre une demi-douzaine d'autres longs métrages sans soucis). On m'objectera que l'histoire d'amour d'Amélie Poulin n'était pas non plus de première fraicheur mais Jeunet réussissait à la transcender, à nous faire rentrer dans son univers et vibrer avec elle dans ce Paris rêvé.

Là, rien de tout ça... la faute à un scénario poussif qui n'arrive pas à sublimer les personnages mais les enfonces dans des cases déjà bien étroites. Du coup, on a l'impression qu'ils surjouent tous dans leur coin et leur petit numéro, sympa au début, devient vite agaçant. Boon en tête d'affiche sonne creux (toujours le même personnage de petit benêt, il en a pas marre ?), Dussolier que pourtant j'adore commence a serieusement tourner en rond, Moreau en "maman" de toute la bande ne relève pas le niveau et je pourrais continuer longtemps :-(

Bref, l'étoile sera plus en souvenir de ce cinéaste qui m'a fait rêvé au début des année 2000 et pour les quelques trouvailles qui montrent qu'avec un vrai scénario, on aurait pu avoir un grand film.... mais sans ça, même les meilleurs se cassent la gueule et je ne conseil vraiment pas ce "Mic Mac à tire-larigot".
.O.


Première :
¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# #
.O.
Il n'y a pas un plan qui ne déborde de truvaille brindezingues, pas un gusse qui ne soit pas allumé comme un reverbère (...) On aurait aimé les aimer. Pas le temps, ils sont trop nombreux (...) On est au cirque... c'est formidable le cirque, mais ça n'a jamais ému personne.
.O.

Posté le : 03.11.2009
Auteur : Yann
Note :
Un film à 2 vitesses
Comme moi je n'ai pas du tout aimé le Jean-Pierre Jeunet d'"Amléie Poulain", je vais m'abstenir de toute comparaison entre ces 2 films. En allant voir "Micmacs...", j'avais plutôt dans la tête "Delicatessen", que j'avais vu une dizaine de jours plus tôt.
En dehors des 10 premières minutes, où l'on nous explique le pourquoi du comment, la première moitié du film est assez laborieuse. L'intrigue met un certain temps à se mettre en place, et on se demande où Bazil veut nous mener. Mais après tout, peut-être qu'il ne le sait pas lui-même, et que se plan se développe au fur et à mesure de l'avancement du film...
Une fois que l'aventure commence vraiment, on commence enfin à s'amuser avec les idées saugrenues de nos hurluberlus.
Je n'ai pas trouvé que les acteurs étaient aussi mauvais que le dit Xavier, mais niveau scénario, c'est vrai qu'il n'y a rien de très original, et c'est bien dommage.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil