Les Lascars

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Albert PEREIRA LAZARO et Emmanuel KLOTZ
Acteurs :
  Tony Merguez, José Frelate, ...
     
Genre :
  Animation
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  17/06/2009
Titre original :
  Les Lascars
Note "critique" :
  3,16
 Classement 2009
  34 / 111

Résumé :
.O

xx
.O
Pas de plage mais du bitume, pas de paillotte mais des tours : dans cette banlieue, on rêve de vacances et de soleil, surtout Tony merguez et José frelate. Quand ils perdent l’argent des vacances, ils tentent de se rattraper, l’un en vendant de l’herbe, l’autre en bossant pour un juge. La série d’animation, de la télévision au grand écran.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
19/06/2009

19/06/2009
Pas de plage mais du bitume, pas de paillotte mais des tours : dans cette banlieue, on rêve de vacances et de soleil, surtout Tony merguez et José frelate. Quand ils perdent l’argent des vacances, ils tentent de se rattraper, l’un en vendant de l’herbe, l’autre en bossant pour un juge. La série d’animation, de la télévision au grand écran.

Je fais partie des gens qui n’avaient jamais entendu parler de la série « Les lascars » alors qu’il parait qu’elle a cartonné lors de sa diffusion à la télé en 2000/2001, et qu’elle a battu des records d’audience sur les plateformes type Youtube.

La bande annonce donnait le ton avec ses personnages amusant, ses situations décalées et son vocabulaire « djeun’s », qui fait que pus d’une fois lors des 90 minutes du film, j’ai compris des mots via le contexte de la phrase ou… grâce à mon expérience « utrillesque » (= au collège Utrillo pour les non initiés).

Côté histoire, j’avoue que je suis resté un peu sur ma faim… La faute à certains personnages légèrement bâclés (le Juge Santiepi , le gars hébergé chez lui, le copain de Tony, etc…) et une histoire somme toute classique (sauf pour Manuela !).

Après, côté dessin animé, on est plus proche du cartoon que du Walt Disney de Noël et ça « taille sévère », ce qui est assez marrant car inhabituel au cinoche. Le second degré des situations permet de passer un bon moment et la salle a été assez réceptive avec de nombreux éclats de rire (parfois sur des répliques que je n’ai pas « traduites »), et cela se finit en apothéose le « rap du petit bonhomme vert » qui permet au spectateur de ressortir de la salle avec un énorme sourire et de noter peut-être plus sympathiquement le film !

Bref, ces lascars ne plairont pas à tout le monde mais si vous voulez voir une animation originale, entendre des voix « connues » (Omar & Fred, Frédérique Bell, Vincent Cassel, etc… font partis du casting !) s’amuser à s’envoyer des vannes, vous avez là ce qu’il vous faut. Si vous êtes plus « classiques », mieux vaux vous abstenir :-p
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # # #
.O.
Un plaisir contagieux qui est peut-être, au final, le secret de cette réussite. Car il transparaît dans la comédie et dans l’animation pure : graphique, innovante et bourrée de références. (…)Un conseil cependant, avant d’entrer dans la salle, réviser votre vocabulaire lascar pourrait ne pas être superflu pour la bonne compréhension du langage fleuri de Tony Merguez et consorts. Et si, malgré tout, vous ne savez toujours pas si ces Lascars vous tentent, ben, c’est peut-être vous les baltringues ;-) !
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil