La fille du RER

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Andre TECHINE
Acteurs :
  Catherine Deneuve, Emilie Dequenne, Michel Blanc, Ronit Elkabetz, Nicolas Duvauchelle, Mathieu Demy, …
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  18/03/2009
Titre original :
  La fille du RER
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2009
  77 / 111

Résumé :
.O

xx
.O
Jeanne vit dans un pavillon de banlieue avec sa mère qui garde des enfants. Celle-ci rêve de faire engager sa fille chez un avocat qu’elle a connu autrefois. Leur vie bascule le jour où la jeune fille affirme avoir été agressée dans le RER. Généalogie d’un mensonge et de ses conséquences, l’adaptation d’un fait divers médiatisé pour dire une quête d’identité et de reconnaissance.
.O.

Xavier
@

.O.
04/04/2009
L’extrait me plaisait… ce qui est en général bon signe. Le film n’est malheureusement pas à sa hauteur malgré un casting 3 étoiles franchement convaincant. Alors qu’est-ce qui cloche ? Peut-être tout simplement que la recherche de Techiné sur le « pourquoi » m’intéresse nettement moins que le « comment » les medias se sont emparé de l’histoire, pour en faire un fait de société et ressortir la théorie des « vieux démons des français » etc…

Du coup, suivre cette jeune femme désinvolte qui virevolte sans trop savoir quoi faire de sa vie, qui s’amourache d’un boxeur et qui simule cette agression pour qu’on s’intéresse à elle est plaisant, mais vite oublié ce qui est bien dommage car il y avait matière à faire beaucoup mieux à mon humble avis.

Bref, un film qui sera vite oublié… non pas parce qu’il est mauvais, mais parce qu’il reste trop superficiel à mon gout. Vos pouvez quand même tenter votre chance pour les interprètes (qui arrachent sans probleme le @), mais si vous êtes déçus, vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu ;)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Studio / Ciné Live :
# # #
.O.
Téchiné ne donne pas de réponses et on s’en fout, on y met ce qu’on veut dans le bleu des yeux d’Emilie Dequenne. Elle est solaire et impalpable, Téchiné happe ses énigmes comme on regarde une éclipse : ébloui, captivé. Que cette histoire-là soit inspirée d’un fait divers importe peu. Seules comptent les blessures secrètes d’une jeune fille presque comme les autres.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil