Quantum Of Solace

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Marc Forster
Acteurs :
  Daniel Craig , Dame Judi Dench , Mathieu Amalric ...
     
Genre :
  Aventures
Durée :
  2 h 00
Date de sortie :
  31/10/2008
Titre original :
  Quantum Of Solace
     
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2008
  80 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
James Bond traque ceux qui ont forcé Vesper à le trahir. Il se lance sur la piste d’un homme d’affaire qui manœuvre pour prendre le contrôle de l’une des ressources mondiales. Meurtres, retournements et manipulations : la 22 e aventure de l’espion de sa majesté.
.O.

Xavier
@

.O.
01/11/2008
Alors c'est donc ça le nouveau James Bond qui était censé me faire débouler au cinéma dès le lendemain de sa sortie ? Bon, j'avoue, c'est réussi et j'étais bien le samedi de la sortie devant les portes du Max Linder panorama avec 30 minutes d'avance pour être bien placé, mais la déception est à la hauteur de l'attente...

Que penser de cette suite de Casino Royale  (que j'avais déjà, à l'époque, trouvée surcoté...) ? Qu’il faut être en bonne forme physique pour suivre notre ami James qui marche plus fort qu'une pile Duracel : dès la scène d'ouverture, on comprend que ça va aller à 160 à l'heure et que ce sera le seul but recherché par le réalisateur... à vouloir nous en mettre plein la vue, on finit par ne plus rien y voir, et c'est exténué qu'on ressort de la projection.

Et côté histoire ? Rien à signaler... On oublie l'histoire pour  mettre des explosions partout et des morts en pagaille, pour nous montrer que Bond se déplace plus vite que son ombre (il doit avoir un sacré nombre de "miles" sur Air France... Il ne voudrait pas m'en passer quelques-uns pour baisser le prix de mon futur billet pour le Japon ?), qu'il a un grand méchant contre lui qui ne sait même pas comment communiquer sans se faire repérer (bon, ok, au moins le coup de l'opéra est marrant), et qu'au final il gagnera une fois de plus (mais chut, faut pas le dire), sans utiliser plus de 2 ou 3 gadgets (mais où est passé l'esprit Bond ?).

Avec tout ça, on se serait presque attendu à un "Bourne, Jason Bourne" plutôt qu'à "Bond, James Bond" (qui d'ailleurs n'est même pas dit dans cet épisode) et 007 devrait faire attention car chasser sur les terres de Mister B est une chose, mais le singer (en moins bien) en est une autre et, à cette vitesse, les fans retrouvés grâce à Casino Royal  risquent d'avoir une durée de vie plus proche de celle d'un sous-fifre de Mathieu Almaric (que j'ai déjà vu nettement meilleur) que de la belle (et "vraie" Bond girl) Olga Kurylenko : quelques secondes tout au plus !
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Un Bond toujours aussi sombre et tourmenté, un poil en deçà de “Casino Royale”.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil