La Zona, propriété privée

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Rodrigo PLA
Acteurs :
  Daniel Gimenez Cacho, Maribel Verdu, Carlos Bardem, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  26/03/2008
Titre original :
  La Zona
     
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2008
  44 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
A mexico, une riche zone résidentielle fermée, surveillée et gardée. Trois jeunes des bidonvilles voisins s’y introduisent, leur cambriolage tourne mal. L’un des voleurs poursuivi par la population se cache chez un adolescent de son âge. A travers une course poursuite sauvage, les clivages d’une société inégalitaire, prête à tout pour conserver ses privilèges.
.O.

Xavier
@ @

.O.
27/03/2008
Je suis assez friand du cinéma hispanique en règle général et j'avais vu d'un bon oeil la bande annonce sur cette "zona" qui ressemble plus à une prison qu'à un eldorado pour gens fortunés. J'attendais donc une réflexion sur ces "villes dans la ville" où l'on reste entre "gens biens" en ignorant ce qui se passe de l’autre coté des murs, dans ces bidonvilles ou vie le « peuple ». Finalement j'ai été un peu déçu car le film n'arrive pas à "utiliser" réellement son élément perturbateur (ce gamin qui rentre par effraction dans la "zona" et qui reste coincé tandis que tout le monde le recherche).

En effet, il dénonce plus la corruption généralisée et le pouvoir de l'argent que les conséquences de cet enfermement hormis certains passages assez courts qui débouchent sur ces petites phrases : "la minorité accepte la décision de la majorité" ce qui est bien évidemment la base de la démocratie sauf quand la majorité se transforme en oligarchie sous l'impulsion de deux ou trois fanatiques de la sécurité. On transforme alors un havre de paix en prison où les mêmes règles ont cours : loi du talion, minorités brimées, etc...

Là-dessus, le pauvre gamin tombe dans un monde qu'il ne comprend pas et qui ne cherchera pas à le comprendre, mais certaines ficelles sont trop grosses et le personnage du fils de la famille qui sert de "personnage principal de la zona" est vraiment trop léger, alors qu'il devrait servir de pierre angulaire au reste de l'histoire.

Bref, le film a le mérite de faire réfléchir à ces installations qui existent déjà aux USA, mais aussi en Europe, mais il n'a pas réussi à me convaincre totalement, de nombreuses pistes n'étant pas exploitées aux profits d'autres qui m'ont paru trop convenues. Bref, un poil déçu mais ça n'empêchera pas le film d'avoir la moyenne :-)
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
(…) la pertinence du discours, de cette névrose sécuritaire, résonne comme une alarme à la paranoïa née de la peur de tout. Malin.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil