La possibilité d’une île

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Michel HOUELLEBECQ
Acteurs :
  Benoît Magimel, Ramata Koite, Patrick Bauchau, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  10/09/2008
Titre original :
  La possibilité d’une île
     
Note "critique" :
  0,33
 Classement 2008
  127 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
Au début de notre XXIème siècle, un homme écrit sa biographie, racontant sa carrière d’humoriste scandaleux, ses expériences sexuelles, ses relations avec une secte. Au fil des siècles, ses clones participent à son travail. L’adaptation de son livre par le romancier Michel Houellebecq.
.O.

Xavier
0

.O.
21/09/2008
Bien qu'aimant beaucoup lire, je n'ai pas eu l'occasion de parcourir un livre écrit par Houellebecq malgré tout le foin produit à chaque nouvelle sortie. Cet auteur, qui a un livre qui fait partie des listes des 1000 livres à avoir lus au moins une fois dans sa vie (pour "les particules élémentaires") s'essaye donc à la réalisation en adaptant l'un de ses bouquins... avec, si l'on en croit les critique, peu de réussite.

J'ai longtemps hésité avant d'aller le voir... lire le livre avant de voir le film, voir le film avant de lire le livre (dilemme qui se pose à chaque fois qu'une adaptation sort... la preuve, je l'avais déjà eu pour "croc blanc" en 1991 !) et finalement je me suis laissé tenter. Trois dans la salle ? ce sera intimiste... et encore plus quand, au bout d'une heure, nous ne serons plus que deux !. Côté film, c'est du grand vide... peut-être que ceux qui ont lu le bouquin s'y retrouveront, ce qui doit être le cas du gars d'Allociné qui a pondu le résumé car... pour un novice dans le monde de Houellebecq, ça reste plutôt creux... avec 4 acteurs principaux qui semblent totalement détachés les uns des autres, ce qui est particulièrement vrai pour la pauvre actrice qui erre toute seule dans le désert, dans une tenue "haute couture" immaculée, mais aussi pour le scientifique qui s'exprime comme une "voix off", ou encore ce touriste belge qui ne sert à rien, tout comme le personnage de Benoît Magimel qui semble là... par hasard...

Bref, on s'ennuie ferme et malgré toute ma bonne volonté, je ne vois pas ce qu'il y aurait à sauver de ce film :-(
.O.

Première :
¤
 
Ciné Live :
0
.O.
Puisqu'aujourd'hui en France, n'importe qui, sous pretexte qu'il est connu, peu faire du cinéma, voilà donc le film realisé par le plus grand écrivain français contemporain (d'après guillaume Durand). Un gachis irritant, bardé de maladresse et de suffisance. Le coup markéting était gros comme une maison, au final, c'est un coup foireux.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil