L'Empreinte de l'ange


 
 
Réalisateur :
  Safy NEBBOU
Acteurs :
  Catherine Frot, Sandrine Bonnaire, Wladimir Yordanoff
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  13/08/2008
Titre original :
  L'Empreinte de l'ange
     
Note "critique" :
  2,50
  Classement 2000
  26 / 127

Résumé :
.O

xx
.O.
Lors d'une fête d'anniversaire, une femme venue chercher son petit garçon, remarque une fillette qui la bouleverse. Elle est soudain persuadée que l'enfant est sa fille. Une intime conviction dont elle va tenter de convaincre l'autre mère... Le réalisateur du "Cou de la girafe" aborde le sentiment maternel à travers un thriller psychologique.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
05/07/2008
C'est bizarre : j'ai l'impression de voir Catherine Frot toujours dans le même genre de rôle... mais bon, puisqu'elle se débrouille bien dedans, ce n'est pas bien grave :-p

Enfin, revenons au film : une fois que l'on connait le scenario, on se met en mode "recherche active d'indices" pour savoir si oui oo non, Catherine Frot delire... un genre de thriller qu'on aurait envie de résoudre avec un test ADN (bah oui, depuis "les experts" tout le monde sait que ça suffit) mais le film serait terminé en 4 secondes 32 et l'on ne pourrait pas voir le face à face Frot / Bonnaire qui vaux le détour. les deux actrices sont parfaites mais elles manquent un chouia de naturel, le réalisateur les dirigeant d'une façon trop voyante : j'ai parfois eu l'impression de l'entendre dire derrière la caméra "aller, toi du tournes la tete ici pendant qu'elle va regarder là bas"... bref, un manque de naturel prejudiciable au film malgré.

Bref, le film à pas mal de défauts mais je l'ai quand même bien aimé... peut-etre est-ce du à ce générique final qui glace le sang et laisse vraiment très songeur (à mettre en parallele avec "la fille de monaco" qui en ratant sa fin, perd beaucoup de son crédit).
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Catherine Frot fait des prodiges en depressive givrée, voire inquiétante. Face à elle, Sandrine Bonnaire excelle en bourgeoise docile toutefois prête à sortir les griffes. (...) la fin, glaçante, laisse une profonde empreinte.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil