It's a Free World !

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Ken LOACH
Acteurs :
  Kierston Wareing, Juliet Ellis, Leslaw Zure, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  02/01/2008
Titre original :
  It's a Free World !
     
Note "critique" :
  2,83
 Classement 2008
  65 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
Une jeune femme est abusivement licenciée de son agence de recrutement. Avec sa colocataire, elle décide d'ouvrir sa propre agence, et trouve pour divers patron des travailleurs précaires, immigrés et bientôt clandestins dont elle a besoin. Exploités, exploiteurs et esclavage moderne, sujet de ce film, Prix du scenario à la 64ème Mostra de Venise.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
11/01/2008
Que cela parte d'un bon sentiment, je veux bien le concédé mais ce film est exaspérant : tous ses admirateurs diront que c'ets fait exprès et que c'ets le but recherché mais franchement je pense que c'ets le meilleur moyen de perdre le message en route.

Ken loach nous présente donc un binome composé comme on pouvait s'y attendre de quelqu'un qu'on pourrait qualifié de neutre et d'une battante qui sera au début du film ouverte aux autres et exploitée et qui finira repliée sur elle même et exploitante. Vous voulez de la demi-mesure ? passez votre chemin ou plutôt ouvrez bien les yeux car il y a quelques moments dans le film ou l'on sent qu'il y a quelque chose à creuser mais cela impliquerait de "lacher" notre héroïne et ça, ce n'était visiblement pas dans les plans du réalisateurs.

On assiste donc a quelque chose de "grossier" avec un personnage principal méga caricatué puisqu'en plus de ces problemes la pauvre femme élève (ou plutôt fait élevé par ses parents) un gamin qui ne connait pas son père (car elle ne veux aps qu'il le voit car il ne fait rien de ses journées) qui est violent mais c'est parce que ces petits copains sont pas cool...

La dessus, vous rajouter une historiette d'amour (plutôt réussie) et un cours acceleré sur la façon de manager des troupes et vous obtenez un truc assez indigeste qui menera l'"héroine" dans une histoire qui dérive tellement qu'elle perd toute sa crédibilité.

Que Ken loach montre que la frontière entre exploités et exploutants est tenu est tout à fait louable mais si on enlève "tenue" ça part dans le grand n'importe quoi ce qui est le cas ici... les vingt dernières minutes sont donc plus qu'à revoir etmême sans ça le film manque de "peps" car au bout de 45' je regardais déjà ma montre...

Bref, faire un film sur un sujet de société, Ken loach est habitué... mais je ne l'avais jamais vu tomber dans la caricature et là il y est allé des deux pieds. Dommage.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
D'humeur très sombre, Ken Loach continue de lutter contre un système capitaliste, qui broie ses individus jusqu'à les transformer en guerriers immoraux. Puissant et surprenant.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil