Il Divo

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Paolo Sorrentino
Acteurs :
  Toni Servillo, Anna Bonaiuto, Giulio Bosetti
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  31/12/2008
Titre original :
  Il Divo
     
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2008
  93 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
Giulo Andreotti, président du Conseil italien, élu sept fois depuis 1946.Un home énigmatique et controversé, surnommé “l’inoxydable”, soupçonné d’assassinat, jugé pour ses liens avec la mafia. Un portrait de l’homme er de sa classe politique dépeints avec conviction et une impitoyable ironie.
.O.

Xavier
@

.O.
31/12/2008
Au bout de soixante minutes de film, j’ai regardé ma montre et pensé à mon cousin Mickael qui avait utilisé, la semaine dernière, une métaphore qui m’avait bien amuser : « nager pour ne pas couler trop vite » : c’est simple, c’est exactement l’état dans lequel j’étais depuis le début du film, essayant de raccrocher tous les wagons mais sentant que petit à petit je perdais du terrain.

Je serais curieux de savoir ce qu’à penser du film le gamin qui était devant moi avec ses parents car, sauf à avoir un Master en « sciences politique italienne des années 1970-1980 », c’est tout simplement impossible de se faire une petite idée de ce qu’était réellement Andréotti ou pas.

Le film ne nous aide pas avec des informations données qui ne servent à rien (comme les surnoms de ses collaborateurs… qui ne sont jamais utilisés dans le film !), l'évocation de ses archives secrètes ou d'implications plus ou moins grandes dans différentes affaires.

Pour moi qui ne connais que de nom « Aldo Moro », « le juge Falcone » ou « Toto Riina » après avoir entendu PPDA les évoquer lors du JT de 20h que regardait mon père, dur dur de faire la part des choses entre ce qui est dit dans le film et qui est vrai, ce qui est supposé vrai et ce qui est purement inventé. Finalement, je me suis demandé si un documentaire sur le bonhomme ou un « vrai » film ou l’on parlerait du pouvoir et de la façon d’y arriver et de se maintenir si longtemps ne serait pas bien plus intéressant que cet ersatz qui m’a vraiment laissé sur le bord de la route avec l’impression d’être complètement idiot !

Bref, si la critique a acclamé le film (qui a également reçu le « prix du jury » cette année à Cannes), je me dis que toutes ces personnes qui ont vu une « pièce dramatique étonnante » parfois "digne d'un opéra rock" (comparaison que j'ai lu plusieurs fois !) n’ont pas vraiment du voir le même film que moi ou, plus simplement, que je suis définitivement trop bête pour apprecier ce genre de film.

A vous de voir si vous tentez l’expérience mais, pour moi, un avertissement du type « interdit aux personnes de moins de 45 ans n’ayant pas fait Science Politique » serait quasi nécessaire sur l’affiche du film et à l’entrée de la salle.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Même si un DEA en politique transalpine semble le minimum requis pour comprendre Il Divo, on trouve son compte dans ce biopic satirique brillantissime.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil