Hunger

xxx
Affiche
xxx
 
Réalisateur :
  Steve McQUEEN
Acteurs :
  Michael Fassbender, Liam Cunningham, Stuart Graham, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  26/11/2008
Titre original :
  Hunger
     
Note "critique" :
  3,50
 Classement 2008
  25 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
Irlande du nord, 1981. Dans la prison de Maze sont incarcérés les prisonniers politiques de l'IRA. Refusant d'être considérés comme des droits communs, ils font la grève de l'hygiène et provoquent une émeute, matée dans le sang. Leur leader, Bobby Sands, décide alors d'entamer une grève de la faim. Le corps comme champ de bataille : une oeuvre forte signée d'un artiste de réputation internationale.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
26/11/2008
Je ne suis pas fanatique des performances d'acteurs et/ou de réalisateurs en version "XXL je t'en mets plein la vue"... et ce film est composé quasiment exclusivement de cela ! Est-ce une raison pour le descendre ? Comme le montre ma "note", ce n'est pas si simple que cela : en choississant le combat d'un homme pour illustrer celui d'une cause, Steve McQueen nous joue la "petite histoire dans la grande histoire" et, comme souvent de ce cas là, mieux vaut être assez bien "armé" pour connaitre tous les tenants et les aboutissants, ce qui n'est pas, je dois bien l'avouer, mon cas dans ce conflit en Irlande.

Malgré cela, les grandes questions du type "quelles sont les seules possibilités de l'homme lorsqu'il se retrouve face à un mur (autrement dit, face à Margaret Tatcher...) pour faire triompher son idéal ?" sont intéressantes et l'on retrouve dans ce film la problématique inhérente à tous les films relatant des combats pour l'indépendance : Algérie, Irlande, Irak par exemple....
Qu'est-ce qui justifie ce que certains appelleront des actes de terrorisme et d'autres des actes de resistance ? Le film sur Jacques Vergès levait déjà ces quelques intérrogations auxquelles on ne peut pas répondre en quelques secondes, et ce sera pareil pour ce "Hunger". Où mènerait l'acceptation de la moindre declaration d'indépendance ? Où mène la négation de toutes ces demandes ? Quand on parle d'Europe, de "bataille" commerciale avec la Chine ou l'Inde et son milliard d'habitants, on se sait petit dans un pays de 60 millions d'ames, et on reflechit à la signification du mot "pays"...

Bon, j'arrête les digressions et je reviens au film : en tant que tel, je ne suis pas fan du film malgré son plan sequence assez étonnant (il faut bien l'avouer) pour une discussion à batons rompus sur l'utilité d'une telle démarche. En fait, ce qui me dérange, c'est que son personnage vampirise le film, ce qui d'un côté est nécéssaire mais j'ai trouvé sa "performance d'acteur" (si on peut appeller ça une performance car ça frôle la connerie, de maigrir à ce point...) bien moins intéressante que ces quelques plans ou il n'est pas à l'écran : comment communiquer avec l'exterieur par "tous les moyens", mais aussi comment les gardiens vivent à l'exterieur, dans un monde pas vraiment plus rose qu'à l'intérieur de la prison (regarder sous sa voiture avant de partir le matin au boulot... déjà ça lance mal la journée).

Bref, pour moi le film a du mérite mais il ne creuse pas toujours les pistes les plus intéressantes. En choisissant la "facilité" technique, il était quasi-certain de faire parler de lui, mais les thématiques abordées méritent plus que cela (mais aussi sûrement plus qu'un seul film pour débattre de ces questions).
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # # #
.O.
Une claque monumentale. La révélation d'un cinéaste brillant et d'un Michael Fassbender en route vers le sommet.
.O.

Posté le : 21.12.2008
Auteur : Antoine
Note :
claque, baffe, coup de massue
Des histoire de prison d'un autre monde, d'un autre temps? Ah ben non c'était il y a moins de 30 ans (pas beaucoup plus vieux que toi Xav'...) et juste de l'autre côté du Channel.
On reçoit quand même une bonne baffe. A la fin personne n'osait se lever dans la salle.


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil