Dante 01

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Marc CARO
Acteurs :
  Lambert Wilson, Linh Dan Pham, Simona Maicanescu, ...
     
Genre :
  Science-Fiction
Durée :
  1 h 30 
Date de sortie :
  02/01/2008
Titre original :
  Dante 01
     
Note "critique" :
  1,00
 Classement 2008
  107 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
Dante 01, une prison spatiale dans laquelle sont enfermés six dangereux criminels. Ils servent de cobayes à des expériences obscures. L'arrivée d'un nouveau, aux pouvoirs mystérieux, remet en cause l'organisation du lieu et ses buts. Le co-réalisateur de "delicatessen" et "La cité des enfants perdus" nous plonge à nouveau dans un univers clos, étouffant, angoissant.
.O.

Xavier
@

.O.
04/01/2008
Attentin mesdames et messieurs, le grand spectacle, il va commencer.... échaudé par "Chrysalis" et "Eden log", voilà "Dante 01" qui a son tour promet de faire date dans le cinéma français et... s'échoue lamentablement. Ah la la... cette fin d'année est terrible pour ce qu'on essaye de nous faire gober comme étant des "projets ambitieux" qui "ne trouveront malheuresuement pas leur public" car "ces pauvres cretins ne sont pas préparés à voir des chefs d'oeuvres".

Bon, j'avoue que voir ce film après "Alien versus Predator" n'est pas terrible : l'espace, une prison loin de toute aide et des trucs space... hum ça rappel les grands jours d'Aliens mais bon, il n'y a pas que les frissons dans la vie et donc c'ets bien confortablement installé que je m'apprête à regarder ce film dont finalement je ne connais rien (même pas le synopsis donc on ne pourra pas dire que j'avais des a priori) si ce n'est le nom du réalisateur.

Le résultat pourrait se resumer en "Damned, encore raté !". pourtant, a l'instar d'Eden Log, il y avait du potentiel avec cette fois une superbe brochette d'acteur mais M. Caro ne semble pas savoir comment les diriger : Linh Dan Pham, Simona Maicanescu et Gérald Laroche ne sont pas convaincant (surtout les deux premières) et si les prisonniers forment une belle brochette, la fragilité de la "sociét" qu'ils ont mis en place n'est a mon avis pas assez exploités même si cela constitue la partie la plus intéressante du film.

La partie la plus intéressante ? oui car à coté de ça le film réussit le tour de force de faire agir les gazs soporifiques qui sont utilisés à plusieurs reprise, jusque dans la salle car le coté "on fait des experience avec de grosses seringues" est censé donné au tout une ambiance inquiétant, les images de l'activité des molecules injectées et leurs effets sont autant risible que répétitif (reprenez "requiem For A Dream" et voyez comment faire passer à l'ecran l'effet provoquer par l'absorption d'une drogue ou autre...).

Le film avance donc à la vitesse d'un limaçon ce qui n'apporte rien et finalement on attend la fin avec impatience. La fin ? c'est une bonne idée gachée par un excès de symbolisme et encore une fois une réalisation tape à l'oeil qui n'apporte pas grand chose.

Bref : Chrysalis avec Dupontel, Eden Log avec Cornillac ou Dante01 avec Lambert Wilson... si vous devez n'en voir qu'un ce sera dure de choisir tellement ces trois films sont faibles pour des raisons différentes... étant toujours plus pointilleux du coté du scenario, je crois que je conseillerais Dante 01 mais c'est le choix par défaut car aucun de ces films ne m'aura finalement convaincu...
.O.


Première :
nc
 
Ciné Live :
#
.O.
S'il distille une atmosphère oppressante, nourrit de puissants codes visuels tirés par des éclarages tamisés et des effets spéciaux discrets, il se perd dans le labyrinthe d'un script obscur, alambyqiué de pseudo-philosophie et dont la dimension christique retombe comme un soufflé.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil