Cortex

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Nicolas BOUKHRIEF
Acteurs :
  André Dussollier, Marthe Keller, Julien Boisselier, ...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  30/01/2008
Titre original :
  Cortex
     
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2008
  103 / 127

Résumé :
.O

xx
.O
Un policier à la retraite, atteint de troubles de la mémoire, s'installe dans une maison de retraite. Peu à peu, il se met à suspecter des meurtres. Réalité ou troubles de la personnalité ? Un mystère à la Agatha Christie, un héros confronté à la perte de ses repères : un thriller signé du réalisateur de "Le convoyeur".
.O.

Xavier
@

.O.
09/02/2008
Un film avec André Dussollier ça ne se refuse pas… mais sortir ce film la même semaine que « Asterix et Obélix » qui était censé faire un carton et récupérer tous les spectateurs c’était assez osé non ?
En fait oui et non car on peut se dire que si le film est bon et/ou si les salles d’Asterix affichent complet, les spectateurs se retourneront vers d’autres films.

Résultat ? Cela a moyennement marché pour Asterix et pour Cortex ce qui est mérité… pour les deux films ! .. Revenons au film du jour avec un casting sympa et une histoire de mémoire qui me fait penser obligatoirement à l’un des meilleurs films de ces 8 dernières années : « Memento ». Est-ce que ce Cortex joue dans la même catégorie ? Non, malheureusement car le scénario est trop « mou du genoux » pour vraiment être palpitant… le personnage de Dussollier ne craint pas grand chose et lorsqu’il doit se balader à l’intérieur de la clinique il rencontre vraiment trop peu de problèmes… A coté de cela, le scénario se plombe en nous parlant de la succession de l’infirmière chef dont on se fiche éperdument et on devine bien trop rapidement le chemin que va prendre le film alors que le doute entre « délire d’un malade » ou « réalité » devait permettre d’être toujours entre deux eaux.

Bref, ce Cortex ne demande que trop peu de réflexion et il sera vite oublier sans que personne ne s’en offusque (en tout cas pas moi :-p )
.O.


Première :
¤ ¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Boukhrief tire un film d'atmosphère hanté de vraies gueules, où erre un Dussollier gravé au burin, sec comme une souche, fantomatique et formidable. De quoi faire oublier un scénario convenu.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil