We Feed the World - le marché de la faim

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Erwin WAGENHOFER
Acteurs :
  Peter Brabeck, Jean Ziegler
     
Genre :
  Documentaire
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  25/04/2007
Titre original :
  We Feed the World
 
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2007
  62 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
Chaque jour, à Vienne, la quantité de pain jetée pourrait nourrir la seconde plus grande ville d'Autriche : un exemple parmi d'autres, qui stigmatise notre économie libérale, gaspilleuse, voire criminelle. Selon le rapporteur de l'ONU sur le Droit à l'alimentation : "étant donné l'état actuel de l'agriculture dans le monde, on sait qu'elle pourrait nourir 12 milliards d'individus sans difficultés. Autrement dit, tout enfant qui meurt actuellement est, en réalité, assassiné".
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
26/05/2007
A travers quelques exemples de situation ubuesque, Erwin Wagenhofer essaye de nous faire réfléchir sur les conséquences de nos habitudes d'hommes "occidentaux" et plus précisément d'Europe ou d'Amérique du Nord.

Une "bonne" idée et un documentaire qui multiplie les exemples sans être moralisateur (ce qui est agréable) mais sans donner vraiment de solution (ce qui de toute manière serait impossible). C'est aussi là que le bât blesse : oui, c'est "bizarre" de se dire que les prix des légumes européens sont moins élevés que ceux des produits locaux sur les marchés d'Afrique... oui on sait que l'on pourrait nourrir 12 milliards d'individus... oui il faudrait changer cela MAIS le film ne nous montre pas ce que ça donnerait si l'agriculture n'était plus subventionnée, il ne donne pas de piste réelle à suivre et ne cherche pas à faire un peu de fiction en déroulant les implications de toutes les décisions "simples" à prendre pour améliorer la condition de tous les êtres humains sur terre. Car des idées comme "arrêtons de déboiser la forêt amazonienne" ou "laissons les agriculteurs africains vivre de leurs récoltes", je pense que tout le monde est d'accord mais montrer qu'à l'image de l'effet papillon, toucher un problème se répercute sur 100 autres et ainsi de suite, essayer de voir comment ils pourraient se contrebalancer et permettre à tout le monde d'avancer, ça ça serait réellement intéressant.

Enfin, c'est un documentaire donc il montre des situations, c'est déjà ça. La visite de l'usine à poulet et notamment la naissance des 12000 poulets par jour est un moment assez inoubliable : ça m'a fait penser au "Meilleur des mondes "de Huxley, avec ces usines à faire naître des humains et ça laisse un drôle de sentiment de voir ces bébête être couvées, grandir, puis passer à la chaîne de découpe automatique; Ce n'est pas cela qui va me faire devenir végétarien mais pour les âmes sensibles, c'est vraiment marquant.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Un documentaire coup de poing d'une justesse incroyable.
.O.

Posté le : 27.06.2007
Auteur : Maryne
Note :

Moi, ultra fan du premier... Ultra dégoutée des deux suivants... Mais je crois que le 3 touche le fond, pire que le 2... Pis c'est quoi cette fin ?? Non mais n'importe quoi... Ne vaut même pas la peine de le télécharger tellement c'était nul...


Posté le : 18.06.2007
Auteur : ultrabody
Note :
Génial
J'ai trouvé le film terrible !!

Nous sommes vraiment dans la piraterie.
Et comme tu le soulignes : des" trahisons tellement nombreuses ", mais c'est ça les pirates: jamais honnete, mais parfois un bon fond ?!

Il est vrai qu'on s'y perd. C'est pourquoi j'irai bien le revoir mais en VO.

Le scénario est complet, parfois incompréhensible.
On retrouve tous les personnages secondaires qui sont mis un peu plus en avant.

Le seul regret: le son qu'il y avait au cinéma. on constate bien que la bande a été souvent utilisé, du coup j'ai eu droit un son dégoutant aux meilleurs moments du films (batailles etc ..) .

Film à voir, et à revoir. ;)


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil