Très bien, merci

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Emmanuelle CUAU
Acteurs :
  Gilbert Melki, Sandrine Kiberlain,...
     
Genre :
  Comédie Dramatique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  25/04/2007
Titre original :
  Très bien, merci
 
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2007
  128 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
Un homme à la vie sans histoire s'interpose un jour lors d'un contrôle d'identité par des policiers. Il est emmené au poste et se retrouve au chômage puis interné en clinique psychiatrique. La réalisatrice de "Circuit Carole" dénonce l'arbitraire dans notre société et des engrenages répressifs.
.O.

Xavier
0

.O.
30/04/2007
Sortir un film "politique" entre les deux tours des élections, ça vous assure une petite publicité. Pour ce film ça sera sur le mode "dénonciation de l'arbitraire dans notre société et des engrenages répressifs"…. Un joli programme qui, perso, m’a bien fait rigolé tellement la mauvaise foi est présente dans ce film tout bonnement exasperant.

Je suis pourtant un fan de Gilbert Melki (notamment dans la trilogie "Un couple épatant" "cavale" "après la vie") mais là son rôle de petit gars qui pense qu'à lui et qui ne comprend pas pourquoi il se prend une amende dans le métro car il fume ou qui trouve honteux d'être dénoncé car il fume dans les toilettes de l'entreprise (belle preuve de respect des autres) casse complètement le message que voudrait faire passer le film, la dénonciation d'une société ou le plus simple est de baisser la tête et ne pas regarder autour de soit pour éviter d'avoir des emmerdes.

D'ailleurs, les emmerdes, cet homme va en avoir car 1°) il tombe sur une équipe de police bien concon (et hop là, on met des clichés), 2°) au poste de police c'est pareil 3°) sa femme va signer des papiers sans les lire 4°) les médecins sont tous butés et inhumains, 5°) etc... etc... etc...

Voilà, moi je peux vous faire le même film en disant que le soir quand je passe au bout de ma rue, je ne lève pas les yeux car le groupe de gars qui glandent assis sur leur BMW ne m’inspirent pas confiance et je fais aussi un film militant ? ah merde, ça sera dénoncé comme un trucd e droite (voir plus) alors que là c’est un film de gauche (voir plus)….

Non mais faut arrêter de toujours faire des procès dans un seul sens et je suis désolé mais le personnage interprété par Melki m'a été plus antipathique qu'autre chose et quand le film part sur les sentiers du "il a été viré mais il ne le dit pas a sa femme" on a l'impression de revoir l'affaire "Romand" déjà portée deux fois au cinéma avant une fin à la noix ou l'on nous dit que puisque la société fonctionne d'une manière, et bien il faut jouer comme elle quitte a être dans l'illégalité.

Voilà, ce film aura réussit a me révolter mais pas contre la société, plutôt contre la malhonnêteté de la réalisatrice, qui a fait un film vraiment partial et sans véritable prise sur la réalité....

Bref, si j'ai entendu des critiques dire "ou la la... ce film fait peur car on se dit "et si ça nous arrivait"" et bien ça me fait marrer car je sais pas ce qui pourrait leur arriver…. à part se rendre compte qu’il faut arrêter de croire que la vie est toute rose ou toute bleu, et qu’on ne résoudra rien avec ce genre de film.
.O.


Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
(...) Jusque là et l'air de rien, Tres bien, merci est, sinon un manifeste politique, du moins une sorte d'état des lieux de la schizophrénie ambiante, ou le tout-sécuritaire peut se retourner contre celui qui est censé être protégé. Dommage que la seconde partie parte dans des directions trop hasardeuses pour tenir la rampe.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil