Michou d'Auber

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Thomas GILOU
Acteurs :
  Gérard Depardieu, Nathalie Baye, Mathieu Amalric
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  2 h 05
Date de sortie :
  28/02/2007
Titre original :
  Michou d'Auber
 
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2007
  46 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
En 1960 pendant la guerre d'Algérie, un couple du Berry, sans enfant, accueille un petit français d'Aubervilliers d'origine kabyle dont la mère est malade. Pour protéger l'enfant des malveillances du village et de son mari, militaire rigide, la femme le fait passer pour un Français de souche. Le racisme, la France profonde et une enfance.
.O.

Xavier
@ @

.O.
05/03/2007
La bande annonce de 2' donnait vraiment envie et malheureusement, elle casse tout le film en le racontant de A à Z ce qui certes, n'est pas une nouveauté, mais c'ets toujours aussi rageant.

Si vous avez eu la chance de ne pas la voir, le film n'ets pas inintéressant donc je vais essayer d'être objectif et de faire comme si moi aussi je ne l'avais aps vu ;-)
Le début du film me laisse craindre le pire avec ce père qui explique à ses enfants qu'il emmene à l'assistance publique que "il ne faut pas chercher midi à 14h : maintenant il faut se comporter comme des petits français" (sic). C'était surement un langage utilisé à l'époque mais bon, ça fait bizarre comme entrée en matière et nous ne saurons rien de la vie du petit Messaoud avant son arrivée chez Georges et Gisèle alias Depardieu et Baye plutôt bon dans ces rôles ou ils ne prennent pas trop de risque....

L'histoire ? elle est inspirée de faits réel et le petit Michou-Messaoud est venu témoigner à de nombreuses avant-premières donc on ne peut trop rien dire si ce n'ets que par la magie du cinéma, la famille ou attérit notre petit héros est bien meilleures que le sautres et si Gerard depardieu est lui aussi anti arabe au début (oui mais il a des excuses il a fait les guerres de décolonisation) il ne le sera "pas trop" et changera vite d'avis alors que les autres bouazeux du coin camperont sur leur position.
C'est là que le bas blesse et le realisateur ne cherche pas à approfondir cette relation qui se noue avec ces "parents de substitution" à qui l'on recommande, au moment ou ils "récupèrent" le petit de lui donner "juste de l'affection, pas trop d'amour". Il n'y a donc pas de phase de découverte, pas de difficulté à s'ouvrir aux autres et directement le petit s'intègre comme si il avait toujours été là... à la place on a le droit aux amours de Georges et Giseles qui vont voir ailleurs si l'herbe est plus verte mais le petit essayera toujours de remettre de l'ordre pour éviter les clashs.

Bref, à vouloir peindre un portrait tout en bleu, Thomas Gilou nous fait un film méga convenu qui n'a pas réussit à vraiment me toucher alors que l'histoire de ces enfants confiés plus ou moins temporairement à des familles n'est quand même pas banale. Un film inoffensif donc qui merite tout juste la moyenne.
.O.

Première :
¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
(...) Assez balisé, moins futée que son modèle ("le vieil homme et l'enfant"), cette chronique ne stabylote pas trop son message de tolérance (...)
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil