Le Fils de l’épicier

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Eric GUIRADO
Acteurs :
  Nicolas Cazalé, Cotilde Hesme, Daniel Duval, Jeanne Goupil, ...
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  15/08/2007
Titre original :
  Le Fils de l’épicier
 
Note "critique" :
  2,16
 Classement 2007
  20 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
Endetté, vivant de petits boulots, un jeune homme retourne dans sa province afin de remplacer son père, tombé malade. Il devient épicier ambulant, ravitaillant les villages isolés. Dans la campagne, la révolution tranquille d’un jeune homme qui retrouve ses marques.
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
18/08/2007
D'un coté un extrait attrayant avec une vrai gueule, Nicolas Cazalé, qui dans les 30 secondes de la bande annonce laisse déjà une impression assez forte. De l'autre une histoire de citadin partant à la campagne qui risque vite de virer au plaidoyer habituel "ah si les gens venaient à la campagne il verraient que la vie est meilleure et qu'ils font fausse route"....

Le film évite pourtant ces stéréotypes, surtout dans ses deux premiers tiers parfaitement maitrisés : le retour difficile de l'enfant du pays qui avait décidé 10 ans plus tot de partir et ne jamais revenir, les relations familiales pas simple entre le frère, la mère et le père qui ne sont pas très "communiquants" et enfin, l'amour fou mais inavoué qui a declenché tout cela...

On se dit donc que le film réussit son pari en restant "realiste" et en ne fantasmant pas le retour ni les relations entre les personnages mais, hélas, Eric Guirado n'a pas voulu rester sur un constat "négatif" et le dernier tiers de son film part trop en romance hollywoodienne dans tous les secteurs et bien evidemment nous aurons un happy end pour finir.

Bref, tout est bien qui finit bien mais je trouve que cela gache le film : alors que le film montrait que justement c'ets bien beau de rever mais la realiter est souvent plus délicate à aborder, il s'auto-torpille en montrat un monde tout bleu ou chacun trouve la place qui lui était destiné. C'est bien d'y croire mais bon...
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Il croque avec un humour touchant les vieux autochtones ronchons ou colorés (…) mais aussi des conflits familiaux rangés, hélas, sur l’étalage des conserves insipides. (…) Plaisant et reposant.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil