La nuit des tournesols

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Jorge SANCHEZ-CABEZUDO
Acteurs :
  Carmelo Gomez, Judith Diakhate, Celso Bulgallo, Manuel Moron
     
Genre :
  2 h 30
Durée :
  Thriller
Date de sortie :
  25/07/2007
Titre original :
  La Noche De Los Girasoles
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2007
  51 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
Au cœur des Pyrénées espagnoles, en pleine campagne, deux hommes explorent une grotte. La compagne de l’un d’eux est agressée. Ils tuent un inconnu pris pour l’agresseur. Crime et questionnement « philosophique » avec ce film sur la violence et la rédemption.
.O.

Xavier
@ @

.O.
31/07/2007
Tiens un film espagnol ? C’est plutôt rare si on excepte les films de Pedro Almadovar mais, en général, c’est plutôt bon (cf « la Méthode Gronhölm » dans mon Top 15 de l’année dernière).

La première partie du livre, enfin du film est en effet de très bonne facture : en racontant le film sous forme de chapitre ayant pour « héros » chacun des personnages (ou groupe de personnage) qui évolue dans ce petit village, Jorge SANCHEZ-CABEZUDO reprend l’idée du triptyque « Un Couple épatant » « Cavale » « Après la vie » qui consiste à montrer des événements suivant plusieurs angles afin de mieux maîtriser une histoire donnée.

Cela marche parfaitement pour les 3 premiers chapitres mais ensuite, sous la chaleur des Pyrénées, le film perd son souffle lorsque le réalisateur veut nous emmener dans un jeu à trois improbable entre ces spéléologues de la ville, ces policiers de la campagne et les habitants du village perdu… On part alors dans un pseudo film de genre qui lasse et c’est agonisant qu’on arrive au terme de cette histoire.

Peut-être était-ce le but ? J’en doute et cette seconde partie est vraiment dommage car le film était parti sur de très bonne base. Du coup 50% de bon, 50% de mauvais… la note sera aisée à mettre : la moyenne (ou même un peu moins car finir sur une note négative n’aide pas àêtre très objectif sur l’ensemble du film).
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Respect total au novice J. Sanchez-Cabezudo ! Il charrie les thèmes aussi variés que la culpabilité, la soif de vengeance ou la disparition rurale, tout en articulant avec brio un récit complexe sous influence Inarritu. A découvrir fissa.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil