La fille coupée en deux

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Claude CHABROL
Acteurs :
  Ludivine Sagnier, Benoit Magimel, François Berleand
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 55
Date de sortie :
  08/08/2007
Titre original :
  La fille coupée en deux
 
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2007
  116 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
Une jeune femme ambitieuse et séduisante, tombe amoureuse d’un écrivain prestigieux et pervers, mais épouse un jeune milliardaire déséquilibré. La lutte des classes selon Claude Chabrol : drôle et fin.
.O.

Xavier
0

.O.
12/08/2007
Télerama s'extasie et moi je m'endors : cette histoire de jeune fille qui aime un ecrivain beaucoup plus vieux qu'elle mais se marie de desespoir avec un jeune millionnaire déséquilibré ne m'a pas du tout inspiré. Peut-être cela vient-il du jeu des acteurs avec Magimel qui est horripilant (et ça ne vient pas que de son rôle...), Sagnier qui a du mal a faire croire qu'elle est blanche comme neige et Berleand en vieil écrivain tombeur de ses dames en pilotage auto...

Du coup, le regard pointu que le réalisateur pose habituellement sur tous ces "notables" ne passe pas du tout et je n'ai pas du tout saisit son message, l'envie qu'il a eu en faisant le film.

Bref, un film finalement bien "français" dans ce que cela a de négatif : du pseudo intellectuel qui ne m'a emmené nulle part. Dommage pour moi, mais je pense que je ne serais pas le seul à ne pas avoir accroché à ce film...
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
La chronique annoncée d’un drame vu par Claude Chabrol, particulièrement à l’aise dans cette dissection des jeux schizophrènes de l’amour et du pouvoir.
.O.

Posté le : 26.08.2007
Auteur : Yannou
Note :
Moyen
On sort de la séance, et visiblement on est unanimes : heureusement que les personnages sont bien sentis ! Parce que l'histoire, elle, est trop classique pour être intéressante. C'est du vu et revu des dizaines de fois.
Les personnages, donc, poussent la caricature jusqu'au bout : miss météo est un peu conne, et M. l'écrivain vit en reclus pendant que les riches tiennent salon dans leur manoir.
Enfin, au niveau de la caméra, il y a beaucoup de plans fixes, sur lesquelles elle a parfois tendance à trembler... On dirait un film à petit budget. Surprenant.
Un bon point quand même : c'est tourné à Lyon et dans sa région, alors pour une fois j'ai pu reconnaître les décors. :)


Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil