L'Homme sans âge

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Francis Ford COPPOLA
Acteurs :
  Tim Roth, Alexandra Maria Lara, Bruno Ganz
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  2 h 05
Date de sortie :
  14/11/2007
Titre original :
  Youth Without Youth
 
Note "critique" :
  1,33
 Classement 2007
  115 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
En Roumanie, 1938. Un professeur de langues, frappe par la foudre, retrouve tout à coup sa jeunesse et des facultés mentales décuplées. Son cas intéresse de nombreux individus, scientifiques ou malfaisants. Il doit fuir… Langages et identités pour ce film du réalisateur du « Parrain » qui adapte une nouvelle de Mircea Eliade.
.O.

Xavier
0

.O.
04/12/2007
Le titre anglais me plaisait bien (sûrement la symétrie :-p ), le bout d’extrait entraperçu laissait penser que le scénario était prometteur et le nom du réalisateur laissait présager un bon moment de cinéma.

Résultat ? Quelle catastrophe ! J’ai eu l’impression de voir le premier film d’un débutant qui découvre qu’il peux faire mumuse avec une caméra, la retourner pour donner des images intrigantes (et jolies) afin de nous en mettre plein la vue. Le scénario est tout aussi fumeux avec cette histoire d'homme rajeunissant et devenant la cible de tous les scientifiques et militaires du monde avant de se finir en histoire d’amour impossible qui aurait pu être superbe (les tiraillements entre vivre avec quelqu'un et accélérer sa mort alors que ça nous rajeunit ou la laisser nous échapper et dépérir lentement) mais qui est raccroché à la quête du héros ce qui donne des trucs à la limite du ridicule.

Ajoutez à cela un contexte historique (début du XXème siècle) qui ne réussit qu’à donner une image vieillotte qui ne sera pas rattrapée par une musique imbuvable et vous obtenez un kouglof difficilement comestible.

Finalement, il n’y a quasiment rien à sauver dans cette histoire de gars qui se fait foudroyer et retrouve une seconde jeunesse : il n’y a pas de moment vraiment fort et le coup du dédoublement de personnalité n’apporte rien de palpitant.
Bref, un film à oublier rapidement.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Une reflexion sur le temps qui passe, inéluctable. Formellement maladroit mais foncièrement intime.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil