Contre-enquête

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Franck MANCUSO
Acteurs :
  Jean Dujardin, Laurent Lucas, Agnès Blanchot
     
Genre :
  Policier
Durée :
  1 h 25
Date de sortie :
  07/03/2007
Titre original :
  Contre-enquête
 
Note "critique" :
  1,50
 Classement 2007
  22 / 128

Résumé :
.O

xx
.O
Malinowski, Capitaine à la Crim', a l'habitude d'être confronté aux faits-divers les plus durs. Mais lorsque sa propre fille est assassinée, tout bascule. Bouleversés par sa détresse, ses collègues mènent l'enquête au pas de charge et un suspect est bientôt arrêté, puis condamné. Du fond de sa cellule, celui que tout semble accuser clame son innocence et décide d'écrire à Malinowski. Et s'il était innocent ? Face à la douleur du père qui a obtenu justice, le doute du flic s'installe peu à peu. Pour Malinowski, une contre-enquête solitaire commence...
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
09/03/2007
J'avais une peur : que la bande annonce - plutôt bonne - nous montre tout le film resumé en 1'30'' ce qui arrive malheureusement trop souvent. Cette fois, ce n'est pas le cas et la contre-enquête débute après 15 minutes de film.

On peut donc suivre les doutes de Jean Dujardin, se dire qu'à sa place on n'aurait sûrement pas fait ça ou, au contraire, louer sa quête de vérité même si on sent qu'il y a quelque chose de louche assez rapidement...

Les specialistes du genre vous diront "c'est grillé" mais je suis bon public et j'ai du mal à determiner les fins des films 30 secondes après leur début donc ce petit sentiment d'incertitude, ce doute, m' a permis de voir un film qui ressemble certes à ce qui pourrait passer le soir sur TF1 dans la case "serie policiere" mais, par son dernier quart d'heure, il merite d'être vu. Je le conseille donc si vous cherchez un petit film sans prétention qui permet à notre Brice de Nice de passer du jaune au noir avec une certaine réussite dejà vue sur "Le Convoyeur".
.O.


Première :
¤
 
Ciné Live :
#
.O.
(...) Las, dans cette quête solitaire (...) le soucis du "faire vrai" e Mancuso semble prendre le pas sur une émotion pour laquelle jean Dujardin se bat pourtant joliment. (...)
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil