Severance

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Christopher SMITH
Acteurs :
  Danny Dyer, Laura Harris, Tim McInnerny...
     
Genre :
  Horreur
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  18/10/2006
Titre original :
  Severance
 
Note "critique" :
 
1,33
 Classement 2006
  105 / 109

Résumé :
.O

xx
.O
Six cadres d'une entreprise sont conviés à une séance de paintball dans une région perdue de Hongrie. Les y attend en réalité un bataillon de soldats sadiques qui n'a qu'une envie : les massacrer ! Renforcer l'esprit d'équipe : tel était le but de la balade sportive... Horreur et humour noir, par le réalisateur de "Creep".
.O.

Xavier
0

.O.
29/10/2006
Il y a les films d'horreur, genre dont je ne suis pas fan, mais qui réussissent vraiment à mériter leur nom (je vais sûrement faire hurler les spécialistes mais pour moi Saw I et II rentre parfaitement là dedans), il y a les films d'horreur parodiques plus ou moins réussis et il y a enfin les films d'horreur sans idées qui nous refont le schéma mille fois vu du "ils partirent 500 et arrivèrent 2" avec choix du zigouillage à prendre dans le catalogue "La redoute du Tueur".

Severance fait partie de ce dernier "tas" de films même si le réalisateur a voulu injecter un peu d'humour... Des marchands d'arme qui sont la cible de tueurs lors d'une partie de paint-ball ? why not ! mais encore faut-il assumer et c'est l'avantage d'un film comme Battle Royale où finalement tout le monde se bat à armes égales même s’il ne doit en rester qu'un. Là, c'est d'un côté des militaires tarés armés jusqu'aux dents et de l'autre des pauvres petits lâchés en pleine nature. On se replie donc sur les différentes façon de tuer (certains films comme Destination Finale ont montré que les scénaristes pouvaient avoir 1001 façons de faire mourir un personnage) mais là encore "Severance" ne va pas au bout de ses promesses...

Reste donc un film long à démarrer et des héros sans intérêt ce qui, au bout d'un moment, nous fait dire"mais quand commence le massacre.... on est quand même là pour ça". Réponse ? jamais ! et quand vous avez le bonheur de voir le film en VF (sacrilège) avec un papy à votre droite qui commente l'action ("oh... il a perdu une jambe" !) je peux vous assurer que vous vous dites que la carte UGC a du bon car débourser 8 euros (ou plus) pour voir cette nullité, ça doit vraiment faire mal au cœur...
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Pas très original en soi, mais, même en terrain connu, Smith tire avec adresse son épingle du jeu.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil