Mon nom est Tsotsi

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Gavin HOOD
Acteurs :
  Presley Chweneyagae, Mothusi Magano, Israel Makoe...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 35
Date de sortie :
  19/07/2006
Titre original :
  Tsotsi
 
Note "critique" :
 
1,50
 Classement 2006
  48 / 109

Résumé :
.O

xx
.O
Tsotsi, jeune garçon, habite dans un bidonville de la banlieue de Johannesburg. Il vole et agresse les gens en compagnie de sa bande, des adultes marginaux. Un jour l’enfant vole une voiture et découvre un enfant sur le siège arrière. L’Afrique du Sud, un bidonville, la violence des enfants perdus : l’Oscar du meilleur film étranger en 2006.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
05/08/2006
Difficile de débarquer sur les écrans avec une affiche ou apparait marqué "Oscar 2006 du meilleur film étranger". Lorsqu'on arrive dans la salle c'est en se disant "tiens, les americains considèrent qu'il n'y a pas eu de films plus marquants que celui là lors de l'année dernière.." et forcement on attend beaucoup.

La deception l'emporte sans surprise dans ce film ou l'on découvre que le meilleur moyen pour bouger un enfant sans qu'il pleure est... de le mettre dans un grand sac (humour... mais véridique dans le film !). Plus serieusement, cette histoire d'un gamin quie vit dans les township de Johannesburgh m'a fait pensé à "La cité de Dieu" un cran en dessous : Tsosti (ce qui veux dire "voyou" dans la langue locale) est donc livré à lui même (on apprendra pourquoi lors des flashback "il revit ce qu'il a déjà vécur") et gagne sa vie en braquant des pauvres bougres avec sa bande de copain (qui se reduit à 3 autres gras). Bref, ce n'est pas la grande vie jusqu'à ce vol de voiture et la découverte d'un bébé sur le siege arrière. Vous vous dites qu'il va se barrer ? et non, il le garde alors qu'il n'a absolument pas conscience de ce que cela implique. Il s'en occupe donc "à sa manière" (je n'ai aps vérifier qu'il y avait marqué a la fin du film "aucun bébé n'a été maltraité pendnat le film" parce que le pauvre gamin...) et finalement cela va faire ressortir son coté "positif" ...

Bref, si l'interpretation du héros est parfaite, le film part trop souvent dans la "belle histoire emouvante" et ne touche que trop rarement sa cible. Dommage.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
#
.O.
Comment remporter l'Oscar du Meilleur film étranger ? Choisir un sujet ancré dans une dure réalité sociale (...) privilégier un traitement positif (...) édulcorer le côté glauque (...) et parsemer de symboles.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil