Les Fils de l'homme

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Alfonso CUARON
Acteurs :
  Clive Owen, Julianne Moore, Charlie Hunnam...
     
Genre :
  Aventures
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  18/10/2006
Titre original :
  Children of Men
 
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2006
  69 / 109

Résumé :
.O

xx
.O
En 2027, le monde est dominé par la violence et l'anarchisme, l'Angleterre vit sous régime totalitaire, les femmes sont stériles : aucun enfant n'est né depuis 18 ans. Un homme est chargé d'une mission par son ex épouse, militant pour les droits des réfugiés : faire quitter le pays à une jeune fille. Apocalypse now : à travers une fable, notre monde en décomposition.
.O.

Xavier
@

.O.
30/11/2006
Tous les intervenants du forum "Box Office " d'Allo Ciné que je fréquente régulièrement ont parlé d'une manière enthousiaste de ce film, regrettant le peu de salles qui lui a été attribué lors de sa sortie et l'exploitation discrète qui en découlerait. Les chiffres semblaient leur donner raison puisque la moyenne par copie était très bonne...

C'est donc avec un réel espoir que je suis allé voir ce film et malheureusement le résultat est assez décevant. L'histoire ne développe pas assez le côté "s’il n'y avait pas eu de naissance depuis 18 ans sur terre" et la réplique du film qui fait mouche est sûrement celle où le héros demande à son frère, artiste "mais pourquoi continuer alors que dans 80 ans plus personne ne verra tes oeuvres".

L'histoire reste assez terre à terre avec ce héros qui a lui même perdu un enfant en bas âge et qui va se retrouver comme ange gardien d'une femme qui porte un bébé qui pourrait symboliser l'espérance d'un renouveau. La dessus, Cuaron a rajouté une histoire de réfugiés (la grande Bretagne est devenu un état quasi nazi) dont on ne comprend pas vraiment d'où ça vient (s’il y a moins de monde sur terre, les ressources devraient mieux se partager non ?) et finalement on arrive à un grand n'importe quoi avec association écolo, résistants plus ou moins pacifiques et final en forme de guerre dans un camp de réfugiés où la vue du bébé (qui naît d'une façon qui risque de rendre jalouse toutes les mamans qui n'ont pas fait un accouchement "en douceur et rapide") fait taire le bruit des armes d'une façon consternante.

Bref, une idée ne fait pas un film (mais j'ai l'impression que ce n'est pas la première fois ni la dernière que j'écris ça dans une critique) et j'ai vraiment été déçu par ce film.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Dans un monde pré apocalyptique, Alfonso Cuaron signe un film à deux doigts du reportage de guerre. Respect.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil