Le Parfum : histoire d'un meurtrier

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Tom TYKWER
Acteurs :
  Ben Whishaw, Dustin Hoffman, Alan Rickman...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  2 h 25
Date de sortie :
  04/10/2006
Titre original :
  Das Parfum - Die Geschichte eines Mörders
 
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2006
  77 / 109

Résumé :
.O

xx
.O
Jean-Baptiste Grenouille naît en 1744. Enfant solitaire, malade, il devient un jeune homme à part grâce à un don unique : son odorat. Grenouille n'a pas d'autre passion que celle des odeurs, et chaque seconde de sa vie est guidée par ce sens surdéveloppé. Survivant misérablement, il parvient à se faire embaucher comme apprenti chez les maîtres parfumeurs de la capitale. Il découvre alors les techniques et les secrets de la fabrication des parfums. Son don lui permet de composer quelques chefs-d'oeuvre olfactifs, mais son but ultime devient rapidement la mise au point de la fragrance idéale, celle qui lui permettrait de séduire instantanément tous ceux qui croiseraient son sillage.
.O.

Xavier
@

.O.
28/10/2006
Hélas...
Je ne sais pas pourquoi mais ce film m'a vraiment fait envie et le fait de ne pas pouvoir le voir dès sa sortie avait renforcé l'attente que je plaçais dans ce film. Je n'avais pas lu le livre (dommage diront certains, tant mieux diront d'autres) et je n'avais même pas vu la bande annonce jusqu’à aujourd'hui : je ne connaissais donc que le titre : Le Parfum : histoire d'un meurtrier.

C'est donc avec envie que je m'assois dans mon fauteuil et là, c'est la catastrophe : ce n'est pas l'histoire d'un assassin dans le Paris du XVème siècle à laquelle j'assiste mais à une vaste mascarade qui ne peut que renforcer l'idée que ce bouquin n'était pas fait pour être transposé au cinéma. Comment retranscrire en image un homme qui vit essentiellement via les perceptions olfactives ? le réalisateur hésite entre montrer son héros fermer les yeux et ouvrir grand les narines (ah, ça, vous pourrez lui admirer les narines) et faire défiler plein de plans ultra rapides illustrant les mots de l'auteur. L'ajout d'une voix off achève le tout et ce ne sont pas les faux décors (Paris ville carton pâte) ou le jeu des acteurs (mais que Dustin Hoffman est mauvais !!) qui relèveront un film indigeste.

La fin du film plus niaise que jamais m'aura laissé complètement sonné avec une seule envie : lire le livre et vérifier que l'histoire avait vraiment un intérêt, que cette quête d'un ultime parfum par le héros pouvait être prenante et que le réalisateur s'est fourvoyé...

Bon, je noterais juste que des copains qui avaient lu le bouquin avant ont apprécier le film et que les critiques des spectateurs ont, en moyenne, été meilleures que les critiques professionnelles (Télérama, Première, Les cahiers du cinéma ont tout de même tous mis 1 sur 4... ).
.O.

Première :
¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Tom Tykwer se tire avec les honneurs d'une adaptation casse-gueule, prétexte surtout à découvrir un acteur exceptionnel.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil