Les âmes grises

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Yves ANGELO
Acteurs :
  Jean-Pierre Marielle, Jacques Villeret, Marina Hands...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  28/09/2005
Titre original :
  Les âmes grises
Note "critique" :
  1,83
 Classement 2005
  24 / 95

Résumé :
.O

xx
.O
En 1917, une fillette est retrouvée assassinée dans un village sis près du front mais epargné par la guerre. Ce fait divers met à jour la rivalité qui oppose le procureur et le juge, qui se detestent. L'enquête cherche un coupable plus que la vérité. Une adaptation du roman de Philippe Claudel, prix Renaudot 2003.
.O.

Xavier
@ @ @(+)

.O.
01/10/2005
A force de lire que ce film était demoralisant je m'étais bien préparé et finalement il est plutôt bien "passé" : cette histoire n'est certes pas la plus marrante que vous pourrez voir cette année au cinéma mais le cadre ne donne pas specialement envie de rire : un petit village à deux pas des lignes de front pendant la guerre de 14 il y a plus gai mais quand on plus le meurtre d'une petite fille a lieu ça plombe un peu plus l'ambiance.

Heureusement les acteurs, tous dans des rôles plus "gris" les uns que les autres sont excellent que ce soit Marielle en procureur avare de mot dans la vie réel mais aceré comme un couteau, ou Villeret dans le rôle de 1er juge et de 1er ennemi du procureur. Podalydes en flic (decidement, un role qu'il affectionne) un peu perdu ou Michel Vuillermoz en maire un peu depassé par les évènement.
L'histoire est parfois plus confuse : non pas dans les faits mais dans leur interprétation : l'affiche avait prevenu : "Pour une victime, combien de coupable"... cette phrase d'accorche n'est pour une fois pas trompeuse et chacun pourra décidé qui a tué qui et pourquoi. C'est finalement ce petit coté cluedo non résolu qui m'a intéressé : on n'a pas une enquète millimétrée a la "Navarro" ni un truc avec grande révélation à la fin ce qui change un peu.

Bref, j'ai bien aimé mais c'ets vrai que sortir ce film en octobre au moment ou le temps commence a devenir porri et qu'on cherche a se changer le sidées après une rentrée plus ou moins difficile, ce n'était peut-être pas le meilleur timing.
.O.

Première :
¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Téméraire dans le jusqu’au-boutisme, Yves Angelo violente les esprits en creusant les tréfonds de la folie humaine. Il faut le vouloir, même pour l’immense Jean-Pierre Marielle.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil