Angel-A

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Luc BESSON
Acteurs :
  Jamel Debbouze, Rie Rasmussen, Gilbert Melki...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  21/12/2005
Titre original :
  Angel-A
Note "critique" :
  1,87
 Classement 2005
  59 / 95

Résumé :
.O

xx
.O
Jamel Debbouze fait son retour au cinéma, tout comme Luc Besson, plus producteur que réalisateur depuis "Jeanne d'Arc" en 1999. Une histoire d'amour entre une femme et un homme débutant à Paris...
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
02/01/2006
Voici donc LE film secret de Luc Besson : un scenario mis sous scelé, des infos distillées au compte-gouttes, Jamel en guest-star mais qui face à lui (plein de noms ont circulé)... cela faisiat beaucoup et le film en patit car qui dit gros mystère, dit aussi grosse attente (enfin, au moins l'espoir de voir un film pas classique sinon pourquoi tant en faire ?).
Résultat : un film finalement TRES classique avec une histoire qui ne casse pas des briques, un noir et blanc certes léché mais qui nous montre un Paris desertique (ça fait bizarre même si c'estjoli) ou notre "héros" trimballe sa misère avant qu'une "petasse d'1m80" (sic) interpretée par une superbe Rie Rasmussen lui montre qu'il n'est pas "pedu" et que l'important c'est "ce qu'il y a à l'intérieur de chacun de nous" (ou la la, attention, la morale est décoiffante).

Reste alors un petit jeu entre Besson et le spectateur via l'intermediaire de cette ange qui nous montre que l'on peut tout réussir soit 1°) en se prostituant ce qui liasse tout d'abord le héros mal à l'aise et nous aussi soit 2°) par la violence ce qui est nettement mieux accepté par le héros (evidement en face ce sont des "méchants" qui en plus sont laches) mais qui m'a laissé dans la bouche un arrière gout pas terrible.

Bref, Angel-A ne méritait pas tout ce pattaquès ( l'orthographe n'est pas assurée :p ) et se révèle au final un film mineur dans la filmographie de Besson et un film moyen de plus lors de cette année 2005 bien morose.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Un conte de fées angélique et inégal, plombé par une réalisation envahissante, mais révélant deux acteurs attachants et sensibles.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil