Immortel (ad vitam)

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Enki BILAL
Acteurs :
  Linda Hardy, Charlotte Rampling, Thomas Kretschmann, Thomas M. Pollard...
     
Genre :
  Fantastique
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  24/03/2004
Titre original :
  Imhortel (ad vitam)
     
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2004
  57 / 81

Résumé :
.O

xx
.O
New York 2095. Horus, le dieu à la tête de faucon n’a que sept jours devant lui, pour retrouver la femme aux cheveux bleus et tenter de la séduire. Pour cela, il doit s’incarner dans un être humain : il choisit celui d’un prisonnier politique. Enki Billal revisite son œuvre en bande dessinée, la trilogie Nikopol, pour un film d’amour et de science-fiction spectaculaire.
.O.

Xavier
@

.O.
22/02/2004
Une gigantesque publicité... c'est le sentiment que j'ai eu en ressortant de la salle ! D'accord, c'est une pub pour les BD d'Enki Billal, mais quand même : faire un film complètement obtus qui, d'après les dire du réalisateur, risque de décontenancé les aficionados des livres, pourquoi pas si cela lui permet de toucher les "non initiés"... mais là, moi qui ne connaît de l'univers d'Enki Bilal, j'ai vraiment eu l'impression d'être laissé sur le bord de la touche.

Heureusement que j'avais lu quelques articles avant car sinon, je me serais ennuyés ferme : pourquoi le Dieu doit se réincarné dans les 7 jours ? qui est le fameux passeur qu'on ne vois jamais quel est son rôle ?... à cela s'ajoute des questions d'ordre graphique : quel est l'intérêt d'avoir des personnages humains et des personnages totalement en synthèses (et pas spécialement bien fait... cf le méchant requin marteau rouge bioman) ? Comment fait on pour faire des explosion de voitures aussi moches lorsque les décors sont aussi jolis ?

Bref, on a l'impression que l'histoire de base a été rendue complètement incompréhensible afin de cacher se relative simplicité et du coup, tout ce qui tourne autour et qu'il aurait été intéressant de développer ("l'esprit Nikopol" en particulier et les élections) semble avoir été juste été effleuré pour donner au spectateur l'envie d'en savoir plus (et de se plonger dans la BD ?).

Immortel sauve tout de même les apparences grâce à ces deux acteurs principaux, Linda Hardy et Thomas Kretschmann, mais Charlotte Rampling est sous employé et je ne peut que regretter que toutes les petites pistes intéressantes soulevées dans le film ne soient jamais développés... et font de ce film un ratage, certes haut de gamme, mais un ratage tout de même.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Enki Bilal signe un film encore inégal mais possédant quelques très beaux moments de mise en scène.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil