Tristan

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Philippe HAREL
Acteurs :
  Mathilde Seigner, Nicole Garcia, Jean-Louis Loca, Michel Duchaussoy...
     
Genre :
  Policier
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  30/04/2003
Titre original :
  Tristan
     
Note "critique" :
  1,50
 Classement 2003
  76 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Emmanuelle, comissaire de police, trouve le lien entre plusieurs suicides de femmes. Ces dernières sont, semble-t-il, toutes tombées amoureuses du même homme. Le meurtrier commence par leur faire le coup de "Tristan et Iseult" puis les entraine dans une spirale romantique infernale. Une traque au séducteur orchestrée par le réalisateur du "Vélo de Ghislain Lambert".
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
06/05/2003
Et un nouveau polar à la française, un !... Heureusement l'histoire de ce meurtrier en série (le fameux "céréale killer" comme le prononce Nicole Garcia avec un accent anglais très marrant) est un peu originale : un meurtrier qui ne tue ses victimes que parce qu'elles deviennent dépendantes de lui et se laissent dépérir quand il disparaît, il n'y a pas à dire, ce n'est pas banal et cela pourrait donner quelque chose d'intéressant.

Petit problème : Philippe Harel ne sait pas vraiment sur quel pied danser, soit faire une enquête policière ou une enquête sur la vie d'une femme flic menant une enquête policière... bien sûr, les deux ne sont pas incompatibles, mais les nombreuses scènes "retour chez papa maman" sont assez enquiquinantes et ne servent pas vraiment le film, elles soulignent au contraire ce que Harel veut nous montrer avec assez peu de subtilité : cette femme est seule et sans ami.
Du coup, l'enquête semble secondaire et le film perd de son intérêt, pour aboutir à une fin non dénuée d'intérêt mais qui semble un peu trop vite parachutée (la psy qui passe à l'écran et qui dit "comment est-ce que j'ai fait pour ne pas comprendre ça plus tôt, je suis trop bête", c'est d'une subtilité incroyable...).

Bref, un film avec des idées mais qui est trop souvent indécis sur son objectif principal ce qui laisse une impression d'inabouti pas très agréable.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
#
.O.
Philippe Harel donne dans le polar... et on n'est pas sûr qu'il ait eu raison. Intrigue rapiécée, ambiance plateau-telé, son Tristan sera vite oublié.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil