Stupeur et tremblements

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Alain CORNEAU
Acteurs :
  Sylvie Testud, Kaori Tsuji, Taro Suwa...
     
Genre :
  Drame psychologique
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  12/03/2003
Titre original :
  Stupeur et tremblements
     
Note "critique" :
  2,33
 Classement 2003
  9 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Loin d'être enrichissante sur un plan professionnel, l'expérience que va vivre la future romancière Amélie Nothomb pendant un an, au Japon, sera propice à l'enseignement de la culture d'entreprise façon nippone. Accepter le poids de la hierarchie en conservant sa fierté d'occidentale, un pari parfaitement retransmis dans cette adaptation.
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
13/03/2003
Dans ce film ou l'humour pince sans rire est roi, Sylvie Testud est une véritable reine ! Elle est excellente en jeune femme décidant de revenir dans un pays, qu'elle a quitté à l'âge de 5 ans, pour faire un stage d'un an. Le choc des cultures est inévitable pour le meilleur mais surtout pour le pire... Ce portrait de l'entreprise japonaise parait un brin (voir plus) caricatural, mais apparemment l'auteur du livre, a réellement vécu cette expérience, alors...

Il faut voir toutes les crasses que va endurer la pauvre Amélie (qui n'a pas hérité d'un fabuleux destin...), elle qui avait été embauchée comme traductrice et qui était pleine de bonne volonté et qui finira dame pipi, humilié par son supérieur direct.

Ce film m'a un peu fait penser à "Tanguy", ou André Dussolier et Sabine Azema essayaient de se débarrasser de leur fils... là c'est à peu près la même histoire mais transposée au monde du travail et il faut bien l'avouer, c'est assez marrant.
Le film, sympathique, souffre pourtant de quelques "facilitées" : Amélie sera aidée par un bon samaritain (ce qui ne lui apportera rien de bon, mais enfin...), se heurtera toujours aux mêmes problèmes avec sa hiérarchie, sauf le jour de son départ ou tout le monde lui dira qu'elle était super appréciée (sauf par une collègue… il ne faut pas exagérer non plus !).

Cela donne une impression de "tout le monde il est pas si méchant chez les japonais" qui est un peu désagréable, mais le film est quand même solide, et fait passer un bon moment au cotés de notre jeune héroïne.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Une satire mordante, jamais moqueuse mais un brin longuette de la vie de bureau à la japonaise. Avec une Sylvie testud formidable, comme souvent.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil