Max

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Menno MEYJES
Acteurs :
  John Cusack, Noah Taylor, Molly Parker, Leelee Sobieski...
     
Genre :
  Drame psychologique
Durée :
  1 h 45
Date de sortie :
  17/09/2003
Titre original :
  Max
     
Note "critique" :
  1,33
 Classement 2003
  116 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Juif allemand, blessé pendant la Grande Guerre, Max Rothman possède une galerie d'art à Munich. Après ce drame collectif, l'homme, séduisant et entreprenant, idéaliste, croit en l'avenir. Il devient le mentor d'un jeune peintre sans grand talent, Adolf Hitler. L'art et la politique à travers la confrontation de deux personnages antagonistes, imaginée par le scénariste de "La couleur pourpre".
.O.

Xavier
0

.O.
17/09/2003
Je ne comprends pas très bien dans quelle direction à voulu se diriger Menno Meyjes qui signe la réalisation et le scénario de ce film : apparemment, ce Max n'a jamais existé donc l'histoire, qui se présente un peu comme une genèse de l'avènement d'Hitler en partant de la fin de la guerre de 1914-1918 est faussée d'entrée.

Si l'on part du principe qu'il aurait existé, on tombe alors des nues devant la façon dont ce personnage est présenté. Il est opposé en tout à Adolph Hitler : grand et apprécié des femmes, il a perdu un bras à la guerre mais est moralement comme neuf, tandis que son "élève" est petit et nerveux, et complètement détruit par ce qu'il a vécu. La suite, part un peu dans tous les sens pour n'arriver à une situation finale posant une question qui me parait vraiment tarte : "si le rendez vous entre Rothman et Hitler avait eu lieu, ce dernier aurait-il changé de carrière pour devenir un artiste d'exception plutôt qu'un dictateur ?"... Si on pousse le raisonnement jusqu'au bout, on en arrive presque à dédouaner cet élève trop douer : il y avait deux domaines à choisir et malheureusement, les personnes qui l'ont été étaient dans le "mauvais" domaine... en gros du n'importe quoi.

Bref, ce film a un esprit qui me déplait fortement et je ne le conseillerais pas. Maintenant, comme le dit si bien le critique de Ciné Live dans la dernière phrase de son article "Vous pouvez vous y frotter, en connaissance de cause"...
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Reflexion tendue et passionante sur le nazisme balbutiant, Max provoque aussi le malaise en combinant sans crier gare fiction et réalité. Périlleux.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil