L.I.E. - Long Island Expressway

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Michael CUESTA
Acteurs :
  Paul Franklin Dano, Bruce Altman, Billy Kay , James Costa, Brian Cox...
     
Genre :
  Drame psychologique
Durée :
  1 h 40
Date de sortie :
  15/01/2003
Titre original :
  Long Island Expressway (L.I.E.)
     
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2003
  61 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Désoeuvré, sans famille, un adolescent cambriole, avec son copain, les maisons de Long Island, la grande banlieu new-yorkaise où il vit. A la suite d'une intrusion, les deux garçons rencontrent un ex marine, amateur d'adolescent. Premiers émois amoureux, solitude, manque d'affection : les deux garçons, encore enfants découvrent leur séduction et la confusion des sentiments.
.O.

Xavier
@ @

.O.
21/01/2003
Ayant lu la critique élogieuse de Ciné Live je m'attendais à un film génial mais j'avoue qu'après la vision de ce Long Island Expressway, je suis assez dubitatif... c'est peut-être dû a mon âge : je suis encore trop jeune pour regarder les films qui parlent de l'adolescence (même si ici, c'est la période 15-16 ans) avec assez de recul...

L.I.E. se décompose de 2 parties bien distinctes : la première ou l'on suit Howie perdue dans un monde où il ne semble pas existé et qui se rattache à Gary, qui bien que louche, semble s'intéresser à lui... cette partie est vraiment bien et l'on ressent l'absence de repère d'Howie, ses questionnements, brefs tout va bien. Mais le départ de Gary avec lequel débute la seconde partie du film et l'entrée en scène de Big John me laisse plus mal à l'aise : je ne comprends pas ce que cherche à montrer le cinéaste avec cette relation quasi pédophile... pourquoi montrer le fils du fameux Big John comme un adolescent un peu attarder... quel intérêt ? montrer que si le père est pédophile, le fils ne peut pas être comme les autres adolescents ? montrer que l'enfant manque d'affection et le ressent, d'accord, mais a ce point là, c'est un peu abuser...

Au final, un film en deux parties, qui mérite 2 @, mais peut-être qu'avec le recul je le jugerais d'une façon un peu différente.

.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# # # #
.O.
Un premier film éblouissant de maîtrise, traitant avec délicatesse et pudeur de la relation entre un homme et un adolescent. Emouvant, poignant... une magnifique révélation.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil