Les Looney Tunes passent à l'action

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Joe DANTE
Acteurs :
  Brendan Fraser, Jenna Elfman, Steve Martin, Timothy Dalton, Heather Locklear ...
     
Genre :
  Comédie
Durée :
  1 h 30
Date de sortie :
  10/12/2003
Titre original :
  Looney Tunes : back in action
     
Note "critique" :
  2,00
 Classement 2003
  114 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
DJ, vigile à la Warner, st renvoyé du studio à cause de Daffy Duck, licencié également. Au même moment, le jeune homme découvre que son père, acteur célèbre, est aussi un espion, qui lui enjoint de retrouver le Diamant du singe bleu. Daffy et DJ, Bugs Bunny et une productrice se retrouvent à Las Vegas où la grande aventure ne fait que commencer. Par le réalisateur de « Small soldiers », une comédie qui mêle animation et prises de vues réelles.
.O.

Xavier
@

.O.
26/12/2003
C'est en pensant fortement à Roger Rabbit que je suis aller voir ces Looney Tunes. malheureusement, ils ne lui arrivent pas à la cheville... :-s

Joe Dante a déjà été plus inspiré : si ces piques contre le système hollywoodien font mouches, il n'en fait pas assez pour tenir le spectateur éveillé. On a donc le droit à un scénario qui veut jouer le second degré mais qui a bien du mal : le méchant est vraiment pitoyable (il m'a fais regretter de docteur d'Enfer... AhhhAHHHHahhhh... mais que fait Austin Powers !) et le coup du fils d'un acteur espion qui va prendre la suite de son père est légèrement déjà vu...

Reste les toons, largement sous exploité en dehors de Bugs et Daffy ce qui donne une suite de saynète du style : acte 1, le coyote entre en piste ; acte 2 : Taz entre en piste ; acte 3 : .... Bref, ça manque de liant et l'on a plus l'impression que les auteurs jouent sur le fait de faire cohabiter à l'écran du dessin animé et des images réelles comme si cela n'avait jamais été fait et devait suffire à combler le spectateur. Juste un passage permet au film d'attraper une étoile : la visite du Louvre ou les personnages de D.A. se confondent dans les tableaux ce qui est vraiment sympa graphiquement et bien utilisé par l'histoire.

Bref, dans cette catégorie de film, un conseil : louer "Qui veut la peau de Roger Rabbit"... c'est 10000 fois mieux !.
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Inégales, c'est-à-dire soit hilarantes soit lourdement potaches, ces retrouvailles avec les héros de la Warner ne tiennent pas toujours leurs promesses.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil