Les Larmes du soleil

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Antoine FUQUA
Acteurs :
  Bruce Willis, Monica Bellucci, Cole Hauser, Johnny Messner, Tom Skerritt...
     
Genre :
  Guerre
Durée :
  2 h 00
Date de sortie :
  23/072003
Titre original :
  Tears of the sun
     
Note "critique" :
  0,66
 Classement 2003
  119 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Au Nigéria, la famille du Président vient d'être assassinée et une guerre civile est sur le point d'éclater. Un commando secret mené par le lieutenant Waters est envoyé aux confins de la jungle afin de faire évacuer Lena Kendriks, une femme médecin travaillant pour une organisation humanitaire, d'un village menacé par les rebelles. Mais le cours de la mission change lorsque celle-ci refuse de partir sans les villageois...
.O.

Xavier
0

.O.
28/07/2003
Ahh la la… mais pourquoi Bruce Willis décide de retourner au combat alors qu’au bout de 45 minutes de film il a réalisé sa mission : ramener Monica Belluci à la maison. Il a des remords ?? mais il bosse dans l’armée !! et bizarrement, le pilote de l’hélicoptère accepte de changer sa mission, les 6 hommes qui l’accompagnent aussi….

Et là, place au grand n’importe quoi : 7 hommes contre 200 rebelles ? trop facile… Bruce s’en tire avec une balle dans les fesses(c’est l’effet Forrest Gump ?) et quelques hommes sont tués… mais on arrivera à ramener tout le monde sain et sauf et heureusement car au milieu se cache le futur président de ce pays en guerre….

Deux solutions : soit mourir de rire devant tant de connerie, soit mettre en parallèle l’attitude des américains sur la scène internationale et voir dans ce film une propagande sur le thème « mais oui, c’est nous qui permettons de sauver les gentils des griffes des méchants » et là, ça a du mal à passer. Une seule solution… passer son tour.

P.S. : Ce film m'a tout de même permis de battre un record peu enviable : celui d'être le seul spectateur dans une salle de 150 places... ; et pourtant c'était 6 jours après sa sortie !!! Sans commentaires.
.O.


Première :
¤
 
Ciné Live :
#
.O.
Cette apologie de l’ingérence américaine, filmée aux limites de la déification de ses héros-martyrs, débouche sur une idéologie très discutable.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil