La Couleur du mensonge

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Robert BENTON
Acteurs :
  Nicole Kidman, Anthony Hopkins, Gary Sinise, Ed Harris, Wentworth Miller...
     
Genre :
  Drame
Durée :
  1 h 50
Date de sortie :
  29/10/2003
Titre original :
  The Human stain
     
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2003
  65 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Un vieux professeur d'université démissionne en claquant la porte et s'exile à la campagne où il sympathise avec un écrivain. Il se confie à l'homme de plume en espérant que ce dernier rédige ses mémoires. Le professeur rencontre alors une jeune femme pourchassée par un mari violent... Le réalisateur de "Kramer contre Kramer" adapte le roman de Philip Roth.
.O.

Xavier
@ @ (-)

.O.
22/11/2003
Et voici tout le problème des bandes annonces qui en montre trop... des le départ ce qui constitue le ressort principal du film est éventé :-( Du coup l'histoire parait longue, très longue, malgré une idée des plus originales. La charge contre le système de pensée américain est suffisamment légère pour que le film ne se prenne pas une claque lors de sa sortie américaine ce qui a priori n'a pas marché (4 millions de dollars en 4 semaines) mais pour un public européen, cela semble bien fade (quoique avec un peu plus de 300 000 entrées ce n'est pas un score honteux).

Enfin, les acteurs pourtant renommés ne jouent pas vraiment la carte de la subtilité et la relation "Hopkins-Kidman" à vraiment du mal à exister. Il faut dire que la vie de la pauvre dame nous est vraiment racontée pour nous faire pleurer avec un Ed Harris en Très méchant qui a quand même des circonstances atténuantes (il a fait le Vietnam). Heureusement la relation entre Gary Sinise (l'écrivain) et Hopkins est d'une qualité tout autre mais ce n'est pas le sujet principal du film.. Bref, on sent bien que ce film avait un potentiel très fort et qu'il a du mal à l'exprimer complètement... peut-être une bonne occasion de se plonger dans le livre portant le même nom (en fait : "La tache" exactement, de Philippe Roth).
.O.

Première :
¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
D'un roman dense et cinglant, Benton livre un film déroutant, ployant sous l'erreur de casting mais entêtant par l'incroyable destinée qu'il nous conte.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil