Dancer upstairs

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  John MALKOVICH
Acteurs :
  Javier Bardem, Juan Diego Botto, Laura Morante, Alexandra Lencastre, Elvira Minguez
     
Genre :
  Comédie dramatique
Durée :
  2 h 15
Date de sortie :
  01/01/2003
Titre original :
  The Dancer upstairs
     
Note "critique" :
  2,66
 Classement 2003
  4 / 124

Résumé :
.O

xx
.O
Dans une république d'Amérique latine en proie à la barbarie des guerilleros et de l'armée, un ancien avocat devenu policier tente de capturer un chef révolutionnaire. Le héros qui comptait sur sa relation sentimentale pour apaiser ce ce monde brutal, doit aussi opérer des choix dans ce domaine. L'acteur signe son premier film et adapte un roman éponyme inspiré de la traque du leader du "Sentier Lumineux".
.O.

Xavier
@ @ @

.O.
10/01/2003
Un très bon film pour débuter la cuvée 2003... que demander de plus ? que cela continue toute l'année peut-être !!!... :-)
Dancer upstairs n'est qu'une enquête policière, mais quelle enquête ! Javier Bardem (excellent) doit démasquer qui se cache sous le pseudonyme d'Ezequiel, un mystérieux gourou qui menace la stabilité du pays (apparemment situé en Amérique du sud, mais on n'en saura jamais plus) avec un début de révolution...

Si le film est excellent, il se tire pourtant une balle dans le pied dès le générique du départ (il faut le faire, quand même !) : avec la mention "Abel Folk is Ezéquiel" car la quête du policier aurait pu être veine, Ezequiel ne pouvant être qu'un personnage "inventé" par les plus pauvres pour exprimer leur ras-le-bol du système en place.

Enfin, une fois cela mis de coté, l'enquête dans une ambiance assez oppressante car trop réelle, nous laisse craindre tout au long du film pour la vie de notre policier favori et de toute son équipe tiraillée entre l'armée d'un coté qui n'accepte pas de ne pas jouer les premiers rôles et ce fameux gourou qui enflamme le pays...
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
# #
.O.
Un polar genre film politique des années 70, davantage axé sur l'atmosphère que sur un véritable point de vue. Tant mieux une heure, tant pis la seconde.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil