L'adversaire

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Nicole GARCIA
Acteurs :
  Daniel Auteuil, Géraldine Pailhas, François Cluzet, Emmanuelle Devos...
     
Genre :
  Drame Psychologique
Durée :
  2 h 10
Date de sortie :
  28/08/2002
Titre original :
  L'adversaire
     
Note "critique" :
  1,66
 Classement 2002
  77 / 95

Résumé :
.O

xx
.O
Un homme retourne chez lui, comme pour y chercher quelque chose. Perplexe, il se remémore les moments importants de ces dernières années, depuis qu'il a commencé à mentir à ses parents, à sa femme et à ses enfants : à tous ces proches qu'il viens de tuer. La réalisatrice reprend le récit d'Emmanuel Carrère sur l'affaire Romand avec une tension et un suspense qui nous replongent dans l'énigme de cet homme.
.O.

Xavier
@

.O.
03/09/2002
J'attendais ce film avec impatience, l'affaire Romand ayant été suffisament importante pour qu'un film, que je n'ai malheureusement pas vu, soit déjà fait sur le sujet (L'emploi du temps de Laurent Cantet). De plus les extraits étaient des plus alléchants, ce qui ne gachait rien...

Le film débute et la, mauvaise surprise : ce ne sont pas de simages, mais des phrases qui apparaissent à l'écran, chose que je n'apprecie dejà pas beaucoup, mais là, Nicole Garcia fait fort : je n'ai retenu que 2 des trois qui sont projetées, mais elle donne le ton : "Il y a parfois pire que d'être demasqué, c'est de ne pas être demasqué"... c'est quoi cette sentence à deux centimes ??? Nicole Garcia avait peur que l'on ne comprenne pas le message de son film ? dans ce cas là, le spectateur apprecie d'être traité comme un idiot... La suivante n'est pas mieux :"Ce film est inspiré d'une histoire vraie"... pourquoi pas, mais pourquoi le mettre à ce moment du film ? la réalisatrice avait-elle peur que l'on trouve son film trop sombre, trop violent et qu'on lui en tienne rigueur ?... histoire vraie, histoire vraie... c'est les ragument des publicitaires américains pour nous dire "si, si, ça peux arriver"...

Enfin, ce début de film ne m'enchentais et la suite ne va pas me rassurer : Nicole Garcia a décidé de nous faire vivre la vie de Auteil/Romand, de nous monterr que si il mentait depuis sa seconse année de fac de médecine, ce n'étais pas pour s'inventer un paradis ou il claquerait le maximum d'argent. C'est d'ailleurs parce que ces mensonges n'étais pas trop gros qu'il a pu tenir si longtemps, mais les petits mensonges entrainant de plus gros, il s'est enferré dans une situation inexctricable. Cet angle d'attaque est intéressant mais du coup, on nous montre Auteuil s'ennuyant, faisant passé le temps sur une aired'autoroute, ou en buvant un café dans une cafétaria... mais à la longue c'ets le spectateur qui s'ennuie de regarder l'acteur s'ennuyer...

A coter de cela, on attendrais plus de decriptage du cercle infernale dnas lequel il s'enferme, de la pression de l'entourage qu'il doit ressentir car il cachera tout à sa femme, même si celle ci lui dmeande si il a été renvoyé, ce qui lui ouvre une porte de sortie : il nie. Bref, on a l'impression que le film tiré de ce fait divers aurait pu être exceptionnel et qu'il est au contraire long et ennuyant. On comprend mieux qu'il n'ait pas eu de récompense à Cannes et, il ne figurera pas dans mon palmarès 2002 non plus...
.O.

Première :
¤ ¤ ¤
 
Ciné Live :
#
.O.
Sur un sujet en or, Nicole Garcia n'est hélas pas récompensée par l'ambition de sa mise en scène. Dommage, mais le jeu en valait la chandelle.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil