A.I. Intelligence Artificielle

xxx
xxx
 
Réalisateur :
  Steven SPIELBERG
Acteurs :
  Haley Joel Osment, Frances O'Connor, Sam Robards, Jake Thomas, Jude Law...
     
Genre :
  Science-fiction
Durée :
  2 h 25
Date de sortie :
  24/10/2001
Titre original :
  A.I. Artificial Intelligence
     
Note "critique" :
  2,50
 Classement 2001
  17 / 104

Résumé :
.O

xx
.O.
Dans le futur, les rares humains ayant survécus au cataclysme terrestre doivent compter sur l'aide des robots domestiques. Dans ce contexte, un chercheur expérimente le premier " méca " capable de sentiments. Ce prototype manifestement très au point, à l'apparence un petit garçon modèle, est doué d'une affection débordante... le réalisateur de " E.T. " reprend le projet de Kubrick et choisi l'interprète de " sixième sens ".
.O.

Xavier
@ @ (+)

.O.
24/10/2001
C'est une sensation vraiment bizarre que laisse la nouvelle cuvée de Steven Spielberg. Il faut bien reconnaître que faire un film initialement prévu pour Stanley Kubrik est sacrement gonflé, même si Spielberg et lui était de très bons amis. Tous le monde craignait (moi le premier) le style hybride dont risquait devoir souffrir A.I., écartelé entre les désirs de Kubrik et les volontés de Spielberg... je dois dire que cela ne m'a pas paru flagrant.
Par contre ce film m'a belle et bien laissé un sentiment très mitigé. Pourquoi le mettre si haut dans mon classement ? parce que tout de même je pense, quelque mois après l'avoir vu, que fondamentalement c'est un bon film. Pourtant quand je suis sorti de la salle, une partie de moi applaudissait et l'autre pestait contre des choses insensée... Autant la fin, avec l'apparition d'extra-terrestre sorti tout droit de "Mission To Mars" (c'est la nouvelle vision universelle des E.T ??) est pitoyable, autant la scène ou l'on detruit des robots lors d'un spectacle est vraiment touchante, et pourtant, on se dit que ce ne sont "que" des robots. Spielberg n'est donc pas passé loin du sans faute mais pour cela, une demi-heure de film en moins aurait été nécéssaire.
.O.

Première :
¤ ¤
 
Ciné Live :
# # #
.O.
Tétanisant, naïf, génial, bancal : rarement un film de Spielberg aura charrié autant de sentime,nts et de ressentiments. C'est ce qui rend, outre la confirmation du génie d'Haley Joel Osment, la perfection comme les ratés d'A.I. captivants.
.O.

Ajouter un commentaire

Votre note :

0
1
2-
2
2+
3
4
Nom :
E-mail :
Votre site web :
Titre :
Commentaire :
:)   :)
:(   :(
:grr:   :grr:
?!?   ?!?
Veuillez recopier ce code (4 lettres) :

Retour Accueil